La boutique du tennis

Comment bien tenir sa raquette de tennis pour frapper ses revers à une et deux mains

Ce dernier article complète ma trilogie sur les prises de raquette. Après les prises de coup-droit et les prises de service, nous allons voir comment on tient son manche pour réussir au mieux ses revers à une ou deux mains.

Cassé de poignet serena williams par Filosoph

Pour réussir un beau revers à deux main, il faut savoir parfois casser ses poignets comme Serena Williams ©Filosoph

Acquérir une bonne prise de revers, c’est à mon avis la première chose à apprendre si on veut exceller dans ce coup de tennis. En effet, si acquérir une prise correcte en coup droit (semi-fermée voire fermée) se fait souvent naturellement, vouloir frapper un revers à une main avec cette même prise ne donnera généralement que des résultats très approximatifs (slice flottant dans le meilleur des cas) et même dangereux pour la santé de votre poignet. Il reste alors la possibilité de frapper à deux mains en gardant sa prise de coup droit, mais là encore ce ne sera pas forcément la meilleure solution, on le verra par la suite.

La prise marteau et la prise semi-fermée de revers

Je passerais rapidement sur ces deux prises, déjà vues dans mon article sur les prises de raquette utilisées au service.

On retiendra tout de même que la prise marteau est idéale pour frapper les revers coupés ainsi que les volées de revers (c’est la prise que j’utilise pour mes revers coupés).

Mikhail Youzhny par marianne beavis

Mikhail Youzhny peut tout faire avec sa prise semi-fermée ©marianne beavis

La prise semi-fermée de revers est quant à elle particulièrement polyvalente puisqu’elle permet de jouer à la fois des revers coupés, des revers frappés et des revers recouverts (léger lift). Cette prise miracle ne convient malheureusement pas à tous les poignets.

La prise fermée de revers à une main

Prise fermée de revers à une main (blog1)

Prise fermée de revers ©Vincent Bonnin

On quitte les prises utilisées au service pour passer à deux prises réservées au revers à une main. La première est la prise fermée de revers . Avec cette prise, vous avez un plan de frappe situé plus vers l’avant et vous pouvez aisément lâcher le bras pour bien traverser la balle. Avec cette prise, vous aurez une plus grande facilité à faire tourner la balle vers l’avant en lift.

Revers de Roger Federer par Carine06

Roger Federer un adepte de la semi-fermée quand il lâche son revers ©Carine 06

En terme plus clair et par rapport à la prise semi-fermée, vous gagnez en sécurité sur les balles frappées et vous touchez plus facilement les zones courtes croisées.
C’est la prise que j’utilise personnellement car elle me permet de passer d’un revers lifté à trajectoire bombée, qui passera bien haut au-dessus du filet, à un revers frappé avec une trajectoire plus tendue et cela sans changer de prise.
Précision importante : je change de prise entre le revers coupé et le revers frappé/ lifté.
Je sais que le changement de prise est une difficulté pour bon nombre d’entre vous mais je vous conseille d’étudier cette possibilité car c’est ce qui vous permettra de gagner en précision, en régularité et de ménager votre poignet sur le long terme. Les joueurs qui changent de prise se sentent à l’aise sur tous les types de revers qu’ils jouent.

La prise extrême de revers à une main

prise extrême de revers à une main par Vincent Bonnin

prise extrême de revers ©Vincent Bonnin

Sur cette prise, on ferme un peu plus le tamis, ce qui a pour conséquence d’accentuer encore plus l’effet brossé et de faciliter encore plus les trajectoires courtes-croisées.

prise extreme revers par Carine06

La prise extrême de revers (joués par des pros) donne souvent de beaux mouvements amples, puissants et plein d’élégance. Ici Guillermo Garcia lopez ©Carine06

C’est une prise que j’ai utilisée dans ma jeunesse, quand je cherchais à donner du lift à mon revers. Le seul défaut pour moi était que l’essentiel de l’énergie employée dans le coup servait à la rotation de la balle. Il ne restait plus rien ni pour la longueur, ni pour la vitesse.
Vous l’avez compris, cette prise, qui est très prisée chez les pros qui jouent à une main, demande un gros engagement physique (amplitude du geste et poussée de jambes) pour être efficace.

Et le revers à deux mains ?

Nalbandian modele de prise de revers à deux main par toga

David Nalbandian modèle de prise de revers à deux main © John Togasaki

A deux mains, le problème de la prise de revers est deux fois plus complexe. Pour un droitier le bras droit est appelé bras directeur tandis que le bras gauche est appelé bras dominant (c’est l’inverse chez les gauchers).
L’essentiel de la force utilisée (par les bras) vient du bras dominant qui effectue une sorte de coup droit de l’autre côté. Le bras directeur est alors utilisé pour stabiliser la raquette et la guider mais aussi pour participer au mouvement. Selon les joueurs, le bras directeur peut participer de presque pas à près de la moitié de la poussée des bras. Les différences peuvent être énormes d’un joueur à l’autre. Les combinaisons entre les prises de raquette main gauche et main droite innombrables.
C’est pourquoi je vais évoquer deux familles de prises pour le revers à deux mains.

Prise de raquette de revers à deux mains numéro 1 dite fermée

prise revers à deux mains 1 par Vincent Bonnin

prise revers à deux mains dite fermée ©Vincent Bonnin

On observera que la main directrice adopte une prise marteau à semi-fermée (voire fermée) de revers tandis que la main gauche adopte une prise fermée de coup droit de gaucher.
C’est un type de prise très répandue chez les meilleurs techniciens du revers à deux mains (voir David Nalbandian plus haut) car elle permet une mise à niveau plus accentuée par la cassure des poignets. Cette mise à niveau plus prononcée induit plus d’effet et plus de sécurité que pour l’autre prise dite ouverte.
C’est surtout une prise qui facilite le passage au revers à une main pour les revers de défense et les volées de revers.

Prise de raquette de revers à deux mains numéro deux dite ouverte

prise revers à deux mains 2 par Vincent Bonnin

prise revers à deux mains dite ouverte ©Vincent Bonnin

La main directrice (main du bras directeur) adopte une prise fermée de coup droit (mais comme on est côté revers, c’est une prise de revers très ouverte), la main gauche adopte une prise semi-fermée de coup droit .

arnaud clement prise à deux main ouverte par carine 06

Arnaud Clément garde sa prise de coup-droit pour frapper son revers ©Carine06

La caractéristique de cette prise est que la puissance du bras dominant (bras gauche du droitier) est plus exploitée notamment sur les trajectoires tendue ainsi que sur les coups joués en contre (retour de service). C’est une prise qui facilite aussi les frappes de balle très précoces.
Il est néanmoins plus difficile de mettre de l’effet avec ce genre de prise ce qui nuit à la sécurité et à la variété du coup. Le plus gros défaut de cette prise est qu’elle rend les coups à une main (revers de défense et volée de revers) plus problématiques. En effet, à moins de changer de prise, les revers coupés joués avec une prise coup-droit sont flottants et sans aucune consistance. Certains adeptes de cette prise de raquette à deux mains ont d’ailleurs presque définitivement renoncé à utiliser les effets coupés de ce côté-ci.

Et-vous, quelle(s) prise(s) utilisez-vous côté revers. Prise unique ? Prises différentes pour le chop et le lift ? Prise à deux mains orthodoxe ou personnelle ? Je vous invite à exprimer votre amour ou votre haine du revers dans les commentaires ci-dessous.

Bibliographie : Merci à Frank Borrel dont le livre Le Tennis : Comment ? m’a été d’une grande utilité pour écrire cet article.

Cette entrée a été publiée dans technique, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

31 réponses à Comment bien tenir sa raquette de tennis pour frapper ses revers à une et deux mains

  1. Loetitia dit :

    Pour moi revers à 2 mains! Mais, la balle tombe dans le terrain « de jeu » une fois 10.
    Souvent, cela ne passe pas le filet, d’autres fois, je ne suis pas assez perpendiculaire au filet et alors j’expédie le bolide franchement à droite, pour le reste, je prend mon partenaire pour cible et lui envoie un missile qui s’explose sur la bâche…

    Coup difficile aussi. Et puis cette balle est capricieuse, je ne compte pas le nombre de fois ou cette coquine file directement vers moi… et alors je suis trop près!

    • Mary dit :

      Ton problème est clairement le placement, donc le déplacement. Travaille ce point et tu feras rapidement des progrès.

      • Vincent Bonnin dit :

        Bonjour Loetitia,

        Mary a tout à fait raison.

        Un des inconvénient du revers à une main est qu’il demande un placement très précis du corps par rapport à la balle.

        Cet inconvénient est aussi un avantage dans la mesure ou il oblige le joueur ou la joueuse à être très rigoureux dans le placement dès l’apprentissage du coup.

        Une fois le bon placement trouvé, le revers à deux main devient un coup très régulier et très sûr.

  2. Bernadette GILBERT dit :

    Bonjour Vincent,
    Voilà que tu me fais voyager en amnésie. J’ai pas mal joué tennis plus jeune et le revers est bien sûr un souvenir désagréable… Mon grand art consistait à envoyer la balle en l’air et rarement de l’autre côté du filet ! J’ai mieux compris pourquoi en lisant ton article. Et comme j’ai recommencé à pratiquer un peu en été, je ne manquerai pas d’utiliser tes conseils à la prochaine saison !
    J’ai hâte d’en voir les effets.
    A bientôt !

    • Vincent Bonnin dit :

      J’ai souvent entendu les joueurs au revers faible prononcer la phrase suivante :
      « C’est vrai qu’il existe une prise différente pour le revers et le coup-droit ? »

      Merci Bernadette pour ton témoignage, il nous rappelle que la première chose à faire pour perfectionner un revers est de vérifier si sa prise de raquette est correcte.

  3. Jordan dit :

    Bonjour vincent,
    Je viens de connaitre cette semaine ton site, ainsi que ta page facebook ! Cela fait 12 ans que je joue au tennis (j’ai 18 ans), et mon revers a toujours été mon point faible. Cela ne fait que 2 ans que j’ai des cours plutôt technique avec un ancien joueur 5/6 ! J’ai un revers à une main et je ne fais que du coupé, ayant appris avec lui. Le lift, je n’y arrive pas. Je voulais te demander quel est le meilleur revers : 1 ou 2 mains ?
    A bientôt

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Jordan,

      Pour te rappeler les avantages comparés des revers à une et deux mains je te renvoie à un de mes précédents articles :

      http://blog-tennis-concept.com/passer-au-revers-a-une-main/

      Dans ton cas particulier, si tu n’a jamais réussi à lifter ton revers à une main, je te conseille de démarrer le lift par le revers à deux mains.

      La gestuelle est plus simple à acquérir et le coup plus facile à contrôler. Il sera toujours temps pour toi de t’essayer au revers à une main par la suite.

      Il n’y a que le placement qui soit plus exigeant à deux mains qu’a une main.

      Bon courage dans ta progression et ne néglige pas ton revers coupé. C’est un coup qui peut être très utile dans la panoplie d’un bon tennisman.

      Vincent

  4. Letort dit :

    Tu as raison Vincent d’accorder de l’importance aux prises et notamment sur le fait de changer entre le CD et le RV. C’est une question de biomécanique puisque frapper dans une balle revient à repousser la balle de l’autre côté. On peut prendre l’exemple de la voiture que l’on pousse (prise CD) et l’on a rarement vu une personne pousser une voiture avec le dos de la main, ce qui équivaut à jouer un revers…d’où le fait de devoir changer de prise pour gagner en force et en aisance.
    Bravo!

  5. @attackangle dit :

    Bonjour Vincent!
    Pour ma part j’ai toujours voulu avoir un revers a une main, mais faute de manque de régularité j’ai toujours joué a deux mains.
    Il y a 3 mois je me suis blessé au poignet droit (je suis droitier) une tendinite. J’ai commence à rejouer, et le seul coup ou je ressentait des douleurs était justement mon revers a deux mains. J’ai donc décidé de passer définitivement à une main! Je commence a le maîtriser mieux…
    Ce que je comprends pas ce que quand je me suis blessé, justement c’était le revers le seul coup ou j’avais pas mal, et maintenant c’est le contraire. Ma blessure était peut-être due à mon revers a deux mains trop forcé?

    • Vincent Bonnin dit :

      Merci pour ton témoignage attackangle,

      Difficile de pouvoir de donner des explications vu le manque de détails mais l’explication est sûrement à chercher dans les prises de raquettes de tes deux revers.

      Pour pouvoir frapper correctement un revers à une main il est nécessaire d’avoir une prise de revers correcte sinon on se fait mal au poignet, alors qu’a deux mains il est possible de frapper avec une prise de coup droit (main directrice) vu que c’est l’autre main (la gauche pour toi) qui encaisse le choc.

      Il suffit que ton adoption du revers à une main t’ entraine à frapper davantage à deux main avec ta main directrice (la droite) pour que la prise que tu utilise avec cette même main, te fasse mal.

      Moralité vérifie bien la prise de ta main droite avant de frapper à deux main ou garde ton revers à une main.

      http://blog-tennis-concept.com/passer-au-revers-a-une-main/

      Vincent

  6. Sébastien dit :

    Salut,

    Je me suis remis au tennis depuis quelques mois et je galère toujours avec ce €*%#£¥ de revers!

    Je le fais a une main parce que je me sens plus a l’aise car je ne suis pas très souple des épaules pour le faire a deux mains.

    Au début je faisais que des coupés mais je trouvais pas ça intéressant donc j’ai réussi a mieux taper en préparant bien mon coup a l’avance, en mettant la raquette sur mon épaule.

    Mais depuis j’ai pris un cours et le prof ma fait prendre une prise fermée et depuis je galère. Une fois ça va et puis 10 fois je vais tirer n’importe ou. Juste devant moi des fois ou alors 3m derrière la ligne adverse!

    Je sais plus quoi faire alors je me remets a faire des coupés…

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Sébastien,

      Le positif dans ton histoire de revers est que tu parviens, si j’ai bien compris à préparer tôt, ce n’est pas donné à tout le monde.

      Après, avec une prise fermée, il y a le plan de frappe qui doit être plus en avant du corps.

      Il y a aussi, le poids du corps qui doit être orienté vers l’avant. Une balle qui sort de 3 m, c’est le plus souvent le buste qui part vers l’arrière au moment de la frappe (quand tu joue sur les talons).

      Pour moi ta prise est bonne, c’est peut être le reste du geste qui est à ajuster. Si tu parvient à préparer tôt, cela ne devrait pas mettre très longtemps.

      Si vraiment la prise fermée te met mal à l’aise, tu peux aussi essayer la semi-fermée qui te permettra de frapper et de couper avec la même prise (pas trop de lifter).

      Personnellement, je joue principalement des revers coupé avec une prise marteau. Quand je suis bien placé et en avance je lâche un revers frappé que je joue avec une prise fermée.

      Pense aussi que varier les effets en revers est vraiment une force.

      Bon courage et n’hésite pas à reprendre un cours, car je pense que tu n’est vraiment pas loin.

  7. Sébastien dit :

    Bonjour!

    Merci j’ai bien relu ta page et en effet ça doit être ma position par rapport a la balle le problème.
    Et aussi de bien mettre le poids du corps en avant. Après je pense aussi que c’est une histoire de confiance.

    Je vais continuer a m’entraîner!

  8. Etienne dit :

    Bonjour,

    Tout d’abord merci à Vincent pour ce blog complet et aux articles toujours érudits et très pédagogues.

    Classé 30/2, et toujours peu à l’aise avec mon revers à 2 mains, je viens d’apprendre que la majorité de la puissance devait provenir du bras dominant. Etrangement c’est le contraire que j’essaie de produire depuis que j’ai commencé à apprendre le tennis il y a 20 ans de cela. Je suis scotché !

    Etant donné que tu semble être de charente, bon vent pour cette saison 2014 !

  9. Etienne dit :

    Précision : je suis passé il y a un an d’un revers à une main à un revers à 2 mains.

    • Vincent Bonnin dit :

      Merci Etienne pour tes encouragements,

      J’espère que ta prise de conscience du rôle du bras dominant te permettra de gagner en aisance sur le revers. Quelquefois l’amélioration d’un coup provient aussi d’un changement d’attitude mentale par rapport au geste.

      Au fait, as tu repéré quelle était ta prise de raquette sur le bras directeur ? C’est souvent cette prise qui détermine le poids de l’importance respective de chaque bras dans le geste.

      Bon courage

      Vincent

  10. Etienne dit :

    Merci Vincent pour ce retour. Tu soulèves un point dont je n’avais pas pris compte de l’importance, et qui me semble crucial pour progresser.

    J’ai tendance à adopter pour le bras directeur une prise semi-fermée de revers (comme pour mon ancien revers à une main…). De ce fait le bras dominant doit s’adapter et a tendance à suivre le modèle d’une prise « très fermée », presque « extrême ».
    Je n’arrive pas à accélérer selon cette configuration, je ne sens pas que j’arrive à transférer le poids du corps, même en frappant fort en avançant. Je manque même de contrôle et ai du mal à prendre confiance dans mon geste.

    Cela me demande un grand effort de relâchement et de concentration pour « frapper » le revers avec le bras dominant, cela m’est impossible de le faire en match, pour l’instant, mais je vais y travailler.

    Au niveau de la prise, en lisant tes analyses, il me semble qu’il serait essentiel de mettre en place une évolution :
    – Adopter une prise plus ouverte avec la main directrice (type marteau pour commencer)
    – Prise fermée de coup droit de gaucher pour la main gauche
    – Du relâchement … encore et toujours

    La problématique de la répartition de la poussée entre les 2 bras doit être difficile à déceler par les enseignants de tennis, ainsi, heureux de t’avoir lu, afin d’essayer de transformer cette bête noire de revers à 2 mains et coup fort. En effet j’ai du mal à monter au delà de 30/2 avec un revers qui est un coup de remise (et dififcile de tirer des bons passings avec le déficit de puissance constaté), et qui ne permet jamais de prendre l’initiative.

    Au plaisir de continuer à lire tes analyses toujours bien vues

    Etienne

    • Vincent Bonnin dit :

      Bravo pour ta décision de reprendre en main ta technique de revers en commençant par la base à mon sens : une prise de raquette correcte. Si un coup est vraiment très faible autant le reprendre à zéro plutôt que de chercher à le modifier.

      Sur la main directrice une prise de revers marteau à fermée est correcte, choisis ce qui te convient le mieux. Sur la main dominante le plus simple est d’adopter une prise fermée de coup droit de gaucher.

      Le revers à deux mains peut aussi se concevoir comme un coup droit de « l’autre main ». Tu peux t’entrainer à mimer des coup droit de gaucher pour mieux sentir ça.

      N’oublie pas de casser les poignets avant la frappe pour pouvoir faire descendre ta tête de raquette dans le but d’imprimer du lift.

      Accompagne bien ton geste pour qu’il se termine au dessus de l’épaule. Insiste bien lourdement sur ce dernier point afin d’obtenir fluidité et relâchement.

      Bon courage dans ta démarche.

      Vincent

  11. fé d' érreurs dit :

    bonjour mon revers a deux mains et ma faiblesse. je viens d’analyser en video un match d’entrainement ; en revers sur mes fautes 4fois sur 5 sont dans le filet et 1sur5 trop longue.!! donc manque de puissance.
    Une prise plus ouverte serait un plus ?

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Fed,

      Si tu manque de puissance en revers à deux mains, adopter une prise ouverte t’offrira peut-être une meilleure traversée de balle à condition de bien utiliser ton bras dominant (celui qui ne tient pas ta raquette).

      Mais cela n’est pas sûr du tout, car ce n’est pas le degré d’ouverture de la prise qui va faire la puissance du coup. Cela va avoir, tout au plus, une incidence sur l’effet imprimé à la balle (plus ouvert=plus à plat).

      Puisque tu as une vidéo, observe plutôt comment tu pourrais augmenter l’amplitude de ton geste (rotation des épaules) et la poussée des jambes avant la frappe (flexion, extension).

      N’hésite pas à poster des vidéos de ton revers sur tennis-classim ou mieux, de souscrire au programme de Bertrand Camacho sur votre tennis.org.

      http://blog-tennis-concept.com/bertrand-camacho-coach-tennis/

      Enfin si tu es vraiment nul à deux mains, tu peux toujours essayer le revers à une main.

      http://blog-tennis-concept.com/passer-au-revers-a-une-main/

      Bon courage

      Vincent

  12. zrodinga dit :

    intéressant….personnellement, après avoir lu les 2 articles des prises revers et coup droit, je vois que j’utilise en fait une prise fermé de revers qui d’ailleurs est exactement la même que ma prise de coup droit qui est la prise extreme (western), ce qui a l’avantage de ne pas avoir à changer de prise entre un revers et un coup droit.

    Mon objectif est maintenant de travailler une prise un peu plus ouverte au coup droit (prise semi-western ou eastern) pour frapper des coups plus frappés et un peu moins liftés dans certaines occasions.

    • Vincent Bonnin dit :

      merci Zrodinga pour ton témoignage,

      Effectivement, une prise extreme de coup droit permet de jouer des revers à une main en prise fermée à condition toutefois de replier l’index si il a été placé en gachette pour le coup droit.

      http://blog-tennis-concept.com/prise-de-raquette-coup-droit-de-tennis/

      C’est une bonne chose que d’essayer d’adapter sa prise à l’évolution de son jeu. Le passage de prise extrême (western) à fermée (semi-western) à d’ailleurs été effectué avec succès par un certain Rafael Nadal.

      Attention toutefois au fait que si tu souhaite continuer à frapper tes revers avec le même côté du tamis sans changer ta prise tu retrouveras alors côté revers en prise extrême.

      Bon courage pour tes prochaines expérimentations de prise.

      Vincent

  13. Jean-marc dit :

    Bonjour Vincent, bonjour à tous.

    Est-il vrai qu’il peut être bon pour progresser en revers a 2 mains,
    De pratiquer avec la main gauche uniquement(je suis droitier)
    En observant des joueuses au tournoi féminin ITF de Biarritz récemment .
    J’ai pu m’apercevoir lors d échauffement ,que certaines joueuses avaient cette facilité d’envoyer des balles avec la main gauche avec précision .

    Puis-je faire du mur main gauche pour progresser?
    Actuellement je suis incapable d’envoyer une balle précise et puissante avec cette seule main.

    Dois-je placer ma main en bout de manche comme le ferait un gaucher,ou la positionner à demi-manche pour être dans la position qui serai celle d’un revers à deux mains.

    J’ai un niveau 15/3 mais beaucoup trop de déchet en revers.

    Merci pour tes conseils,et merci aux blogueurs pour leurs expériences.

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Jean-Marc,

      Ta question tombe absolument à pic, car cette semaine Jean-Pascal Roussat du site Free-Tennis a publié une vidéo expliquant comment travailler son revers à deux main en effectuant des coup droit avec le bras dominant (le bras droit pour toi).

      https://www.youtube.com/watch?v=mj8rrcd1f6c

      N’hésite pas à faire les trois exercices décrit, en démarrant tout doucement.

      Je suis convaincu que la plupart des joueurs et joueuses de bon niveau sont capable de faire des coups gauches (coup droit avec l’autre main). D’ailleurs quand un droitier au revers à deux main, se voit obligé de jouer avec la main gauche pour des raisons de santé, il arrive très rapidement à faire des coup droit.

      Bon courage à toi, je suis sûr que tu as une bonne marge de progression côté revers.

      Vincent

  14. Alexandre dit :

    Bonjour Vincent

    Je regarde ton article apres avoir fini un match contre mon partenaire habituel où j’ai perdu en trois sets
    Étant gaucher et mon partenaire droiter toute diagonale force un des deux joueurs à jouer en revers

    Mais étant un joueur assez défensif et ne prenant pas souvent le jeu à mon compte je me retrouve agressé sur mon revers
    Cela n’était pas un probleme il y a 5 mois car c’était mon meilleur coup mais je me suis fracturé le poignet droit et j’ai donc perdu aussi la force dans mon jeu qu’était mon revers que faire ? Laissez reposer mon poignet longtemps ou jouer assez souvent dans une limite raisonnable
    Ou bien carrément changer de style de jeu

    Merci à toi

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Alexandre,

      Je te remercie pour ta question. J’ai du faire face moi-même à une situation similaire suite à une contracture à l’épaule (moins longtemps cependant). Sauf que pour moi c’était le revers à une main que je ne pouvait plus faire. Ma solution pour continuer à jouer en compétition : Me décaler plus pour jouer plus de coup droit, jouer un revers à deux main bricolé pour pouvoir au moins remettre la balle et monter au filet pour raccourcir l’échange.

      J’explique ça plus en détail ici :

      http://blog-tennis-concept.com/renverser-match-tennis-perdu/

      Pour ton cas particulier, je te vois bien profiter de ce handicap pour travailler deux coups spécifiques : le coup droit de décalage (pour avoir à jouer moins de revers et mettre la pression sur ton adversaire) et le revers coupé à une main.

      Tous les meilleurs revers à deux main savent couper leur revers à une main (Nadal, Murray, Djokovic) et ont appris à passer de l’un à l’autre tout naturellement. Commence par chercher à remettre avec de la longueur pour commencer. Si tu as une prise de revers fermée ta main gauche, tu tiens déjà ta raquette avec ta bonne prise. Si tu as une prise de revers (à deux mains) de type ouverte, je te conseille de changer ta prise pour une prise plus fermée (pour protéger ton poignet gauche cette fois).

      Cette petite modification de ta manière de jouer te permettra d’attendre tranquillement que ton poignet droit se remette sans trop le solliciter.

      Tu peux aussi arrêter de jouer, mais je trouve dommage de ne pas profiter de la situation pour faire quelques expérimentations qui pourront te servir par la suite.

      Bon tennis à toi

      Vincent

  15. xavier dit :

    Bonjour vincent
    Pour ma part au niveau du revers j’ai des lacunes qui persistent et que j’ai du mal a effacer.
    J’ai un revers a 2 mains au niveau du placement c’est correct je m’applique bien sur les balles basses et passe bien les bras au dessus de l’epaule pour lifter ma balle
    Le probleme se pose lors des balles a hauteur de hanche et audessus j’ai tendance 3 fois sur 4 a partir en arrière apres la frappe et ne donner aucun effet a la balle
    Comment ameliorer ce défaut?
    Xavier (niveau 15/4 15/3)
    Merci Vincent

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Xavier,

      Que tu aie des difficultés à lifter correctement des balles qui t’arrivent à hauteur d’épaule c’est normal. En revanche, pour les balles à hauteur de hanche, je penche pour un retard dans la préparation.

      En effet, il est courant que des joueurs de ton niveau parviennent à parfaitement frapper les balles basses dans le bon tempo et soient en retard sur des balles à hauteur de hanche (pourtant considéré hauteur idéale).

      Sur les balles basses, tu dois bien t’appliquer à faire descendre ta tête de raquette en avance, de telle façon qu’elle soit totalement descendue quand la balle rebondit.

      Sur les balles qui t’arrivent à hauteur de hanches, il faut que tu écourte ta préparation en réduisant son amplitude (tu la démarre plus haut aussi) et tu risque alors d’être beaucoup plus dans les temps pour frapper la balle devant toi en avançant.

      Vincent

  16. tennisdanslesang dit :

    Salut Vincent,

    moi j’ai un problème sur mon revers à deux mains, qui certes s’est nettement amélioré.

    En fait c’est sur les balles à mi-court sans consistance, j’ai tendance à frapper mon revers en m’écroulant et ça va dans le bas du filet.

    Je crois bien que c’est parce que y a pas de jambes, je joue qu’avec les bras.

    Vois-tu ce que je veux dire et comment y remedier ? Comment faut-il faire concrètement pour jouer avec les jambes ?

    Merci.

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Corentin,

      Les balles molles à mi-court ne sont pas si faciles que ça à jouer pour plusieurs raisons. Dans ton cas, je vois d’abord deux difficultés principales de rythme : le rythme des jambes et le rythme du bras.

      Sur les balles molles il faudrait que tu t’exerce à ajuster ton placement jusqu’au dernier moment (sur les balles vives de fond de court, il est possible de davantage laisser la balle venir à soi). Donc petit pas, piétinements jusqu’à ce que la distance soit idéale. C’est un peu plus exigeant physiquement au départ, mais les résultats vont vite se faire sentir.

      Ensuite, pour ce qui est du haut du corps (et une fois placé) n’hésite pas à marquer un temps d’arrêt entre le moment ou tu as fini ta préparation (raquette en bas) et le moment où tu déclenche ta frappe (remontée de la raquette). Cela devrait éviter que tu ne frappes ta balle trop précocement.

      Enfin, pense bien à accompagner ta balle moins haut qu’en fond de court (balle plus rasante). Maintenant que tu ne mets plus ta balle dans le filet, il ne te reste plus qu’a éviter la faute de longueur.

      Bon matchs à toi

      Vincent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *