La boutique du tennis

Bertrand Camacho entraineur de tennis et fondateur de Votretennis.org

bertrand Camacho coach de tennis

Bertrand Camacho aussi à l’aise dans le coaching vidéo à distance que dans le coaching en live ©Vincent Bonnin

J’ai rencontré Bertrand Camacho dans son club de Louvres début novembre 2013. Si son nom ne vous dit rien, vous l’avez surement déjà croisé sur le web à la faveur d’une de vos visites sur le forum Tennisclassim, ou Bertrand officie sous le pseudo de Denebola et où il a posté plus de 6700 messages.
Loin du comportement qu’adoptent beaucoup de bavards et autres spécialistes auto-proclamés du web, cet érudit du tennis intervient toujours pour nous apporter de précieux éléments technico-tactique ayant trait au tennis. Les membres du forum de spécialistes The Tennis.fr l’ont d’ailleurs élu contributeur du mois (en octobre 2013), à juste titre.


Bertrand se propose aussi depuis fin 2012 de mettre ses connaissances et son œil d’expert au service de votre jeu via son site votre tennis.org.
Après une petite séance de jeu lors de laquelle Bertrand m’a donné plusieurs conseils très précieux pour améliorer mon coup droit ainsi que mes services à effets, le coach a bien voulu se prêter au jeu de l’interview où il nous éclaire sur quelques mystères du jeu.
L’entendre nous expliquer les principes généraux de la tactique, sans préparation m’a vraiment impressionné.
Vous retrouverez tous les liens utiles pour pouvoir échanger vous aussi avec Bertrand à la fin de la transcription texte de l’interview.

Transcription texte de l’interview

Vincent Bonnin: Je voulais te demander, pour démarrer, de te présenter, de présenter ton travail au sein de ton club, et puis de nous parler de ton site internet: Votre Tennis.org.

Bertrand Camacho: D’accord. Alors déjà pour me présenter: Bertrand Camacho, Je suis Brevet d’Etat 1er degré, ma formation initiale c’est une formation STAPS, j’ai une licence STAPS: Education et Motricité mais avec une option spécifique à notre fac à l’époque, qui est une option Entrainement et Performance.
Ensuite, en ce moment, je suis responsable sportif au sein du club de Louvres, le CMO Louvres dans le 95, club d’à peu près 200-210 adhérents. J’ai récupéré ce club l’année dernière car mon collègue, qui était là avant, a décidé de partir en plein mois d’août.
Ca fait à peu près maintenant 5 ans que je suis à temps complet sur le terrain parce que j’avais d’autres fonctions avant, au sein d’un comité départemental où j’étais plus dans de l’administratif. Donc voilà, c’est pour ça que maintenant, je suis reparti sur le terrain quand j’ai eu besoin de retrouver du travail.

Vincent Bonnin: Et donc, ton site?

Bertrand Camacho: Le site, c’est un peu un prolongement de ce que je faisais via un forum de discussion spécialisé dans le tennis, en fait des gens postaient des vidéos pour avoir un avis, des analyses techniques, et un jour un forumeur m’a contacté en message privé en me disant que ce serait bien d’avoir un site, même payant, pour proposer cette prestation-là à des gens qui ne voudraient pas voir leurs vidéos diffusées librement sur internet.
C’est donc pourquoi j’ai monté un site en 2 parties: une 1ère partie avec un Espace Membres où les gens peuvent me poster leur vidéo pour avoir un avis technique, et une 2ème partie en accès libre par contre, qui est un blog pédagogique sur tous les coups du tennis, et un blog où de temps en temps je passe des petits «coups de gueule», des petites choses sur ce qui peut se passer à haut niveau, ou des petites infos sur le tennis.

Vincent Bonnin: Le forum en question on peut le citer: Tennis Classim.net, j’étais vraiment impressionné par le nombre de commentaires que tu as faits sur ce site, c’est vraiment la passion de venir en aide aux tennismen amateurs qui te guide ?

Bertrand Camacho: Oui c’est un peu ça. Alors pour être tout à fait honnête, quand je suis arrivé sur Classim, c’est parce que j’avais besoin de me remettre dans le tennis, tout simplement, dans l’enseignement.

J’avais besoin de me remettre dans cette ambiance, et c’est vrai que j’ai vu des gens intervenir sur le forum, avec des choses avec lesquelles j’étais d’accord, ou pas forcément, et peu à peu je suis intervenu là-dessus et ça m’a permis de me remettre dans ce bain, et maintenant, c’est plus une habitude, aider un peu les gens quand il y a cette demande, ces besoins, et aussi aider des gens qui n’ont pas forcément accès à l’aide de professionnels, parce qu’ils sont trop loin ou n’ont pas forcément le temps d’aller dans les clubs.

Vincent Bonnin: Alors, on va continuer l’entretien, dans la tradition de Blog Tennis Concept, par quelques petits conseils pour nos lecteurs et nos lectrices. J’ai eu des demandes personnelles concernant l’aspect tactique du jeu: qu’est-ce que tu aurais comme conseils à donner, pour démarrer un projet tactique, à destination des personnes qui ont vraiment du mal à savoir quoi faire sur un court?

Bertrand Camacho: D’accord. Alors en fait, la première chose quand on parle de tactique, c’est déjà de se connaitre soi-même, être capable de savoir ce qu’on sait faire sur un terrain, pour pouvoir déterminer ses points forts, parce que toute tactique c’est d’être capable d’utiliser ses points forts pour pouvoir essayer de marquer le point.
Après, qu’est-ce qu’on va vouloir faire? Est-ce que je vais plutôt vouloir essayer de faire craquer l’adversaire ou au contraire est-ce que je vais plutôt essayer d’aller chercher le point? Et après, c’est faire le mix entre les 2, c’est-à-dire avoir d’un côté par exemple, une force qui est de très bien courir mais d’avoir du mal à attaquer et par contre, dans le même temps de vouloir finir les points, ça ne va pas forcément être quelque chose de logique.
Donc il va falloir essayer d’adapter cette tactique-là par rapport à ce qu’on sait faire. C’est déjà la première chose à mon sens: déterminer ses points forts pour pouvoir mettre en place une tactique où on va être le meilleur possible.

Ensuite, c’est d’être capable d’ avoir des choses relativement simples, déterminer pour chaque coup, chaque balle que l’adversaire va nous envoyer: Est-ce que c’est une balle où je dois simplement essayer de remettre et neutraliser, ou est-ce que c’est une balle par contre où je vais pouvoir exploiter pour pouvoir mettre l’adversaire en difficulté? C’est vraiment la deuxième chose, ce qu’on appelle jouer juste: être capable de choisir la bonne balle et faire le bon coup à ce moment-là.

Et la troisième chose, qui est possible aussi, va être d’exploiter les points faibles de l’adversaire, être capable d’analyser le jeu de son adversaire, pendant l’échauffement, pendant les 2-3 premiers jeux, et être capable de voir ses points forts ainsi que ses points faibles, et de l’emmener sur un terrain qu’il ne va pas aimer. Plus généralement: Si je joue haut, côté revers, est-ce que ça va l’embêter? Si je lui mets une balle longue et que je le fais reculer, est-ce que ça va l’embêter? C’est des petites choses relativement simples, mais c’est sur ces 3 pôles : Déjà, se connaitre soi-même, connaitre ses points forts, et après être capable si nécessaire d’analyser le jeu de l’adversaire.

Vincent Bonnin: J’ai une autre demande, les lecteurs/lectrices se demandent comment atteindre le relâchement au tennis, une sorte de quête du Graal, pour pouvoir enfin frapper plus fort les coups qu’on retient.

Bertrand Camacho: Le relâchement, c’est quelque chose de musculaire, ça vient essentiellement de la lutte contre la crispation, et pour lutter contre la crispation il y a une chose à laquelle on ne pense pas forcément, c’est d’essayer de respirer quand on joue, et notamment de souffler lorsqu’on frappe : le fait de souffler va permettre de relâcher toute la musculature du haut du corps, et quand on permet de relâcher, on essaye d’atteindre un peu plus cet état de relâchement qu’on recherche quand on joue. Après, la deuxième chose va être de lutter contre la peur de faire la faute, pour beaucoup, la crispation vient tout simplement de cette peur, donc il y a des exercices relativement simples: déjà, regarder si je suis bien placé sur le terrain, si je suis collé à ma ligne de fond de court, est-ce que effectivement je vais pas être obligé de me crisper pour remettre la balle dedans? Par contre, si je recule d’un ou deux mètres, est-ce que je vais avoir de meilleures sensations, est-ce que mes coups vont pouvoir partir un peu plus facilement?

C’est des petits tests qu’on peut essayer de faire assez facilement, et beaucoup de gens qui se disent crispés, quand on leur donne un peu plus de temps, quand on les fait reculer par rapport à leur ligne, vont être beaucoup plus relâchés parce qu’ils vont avoir cette impression de pouvoir frapper plus fort dans la balle, sans avoir peur qu’elle leur échappe et faire la faute.

Vincent Bonnin: Et une question qu’on n’a pas évoquée: pour ceux qui sont relâchés à l’entrainement et qui sont trop crispés en match?

Bertrand Camacho: Alors c’est pareil, c’est aussi le côté «peur» qui joue beaucoup, la peur de l’adversaire, peut-être aussi le manque de matchs, tout simplement, alors il y a un conseil quand on a cette crispation, c’est de jouer le plus de matchs possible, soit des matchs amicaux, soit des matchs officiels, pour essayer de prendre cette habitude, parce que le mental fait aussi partie des choses qu’il faut entrainer, et si on est très peu en situation de match réel, on va forcément avoir des difficultés à se mettre dedans quand on va arriver sur des matchs de tournoi ou de championnat.

Donc déjà ça va être de «matcher» beaucoup, et après essayer, en se filmant éventuellement, de voir ce qui peut être différent: on peut avoir des choses qui sont imperceptibles, de son propre point de vue, comme le fait d’être un peu trop proche de la ligne de fond de court, comme le fait de vouloir forcer, de vouloir marquer le point très vite, alors qu’on ne le fait pas forcément à l’entrainement. Voilà, c’est déjà d’essayer de voir ces 2 choses: matcher beaucoup, et si ça ne passe pas même en matchant, essayer de se filmer en condition réelle pour voir ce qui pèche, et pourquoi.

Vincent Bonnin: Bien, un conseil simple mais qui gagnera à être appliqué. Je te remercie très chaleureusement Bertrand pour tous ces conseils, et à bientôt sur VotreTennis.org

Bertrand Camacho:  Avec plaisir, merci à toi, et à bientôt sur ton site également.

Ressources

Le site de Bertrand : Votre tennis.org

Les forums de tennis ou il intervient
Tennis Classim.fr
The tennis.fr

Premier conseils de Bertrand sur mon service en 2011

Analyse de mon coup droit par Bertrand fin 2012

Si vous avez des questions, je vous invite à me les laisser dans les commentaires. Je questionnerais mon prochain expert dessus.

Cette entrée a été publiée dans rencontre d'expert, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Bertrand Camacho entraineur de tennis et fondateur de Votretennis.org

  1. Bonjour Vincent et Bertrand,

    Article très intéressant dans la mesure où il donne l’approche concrète tactique qu’il faut avoir en match:

    => le tennis pourcentage (jouer ce qui réussit le mieux au joueur)
    => connaître tous les schémas tactiques pour apporter une réponse adéquate à chaque situation de jeu
    => évaluer les points forts et faibles de l’adversaire

    Je rajouterai un dernier élément:
    => tenir compte des facteurs extérieurs
    Surface de jeu, condition météo, public, état fatigue, enjeu du match, classement adversaire…

    En réalité tous ces paramètres vont influer sur l’approche tactique à adopter pendant le match.

    Je souhaite aussi appuyer ce que dit Bertrand sur le relâchement musculaire.
    C’est primordial au tennis de comprendre cette notion car elle est seule garantie de l’efficience des coups:
    => minimum d’effort/maximum d’efficacité

    Pour travailler ce relâchement il faut insister sur l’élasticité musculaire. Donc bien penser aux assouplissements et étirements. On peut le constater au haut niveau avec un joueur comme Novak Djokovic qui finit bien souvent en bout de course en « grand écart ».

    Enfin sur la notion de « crispation » il est évident que cela relève du mental. Bien souvent on peut constater chez les grands joueurs des gestes effectués dans le vide après un échec. C’est simplement pour reproduire le geste répété des centaines fois à l’entraînement qui était réussi. De ce fait le joueur visualise un coup en réussite et cela lui permet d’être en confiance.

    À bientôt

    Aurélien

    • Vincent Bonnin dit :

      Merci Aurélien pour ce complément très intéressant,

      Attention tout de même à adapter assouplissements et étirements aux possibilités de chacun. Ils ne doivent jamais se faire dans la douleur mais toujours avec douceur, progressivité et assiduité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *