La boutique du tennis

Les trois livres qui ont changé ma vie de joueur de tennis

tennis old school

Une vrai pépite pour les connaisseurs ©snigl3t

Grand lecteur de livres de tennis, je me devais de vous chroniquer mes préférés. C’est à la faveur d’un évènement organisé par Olivier Roland du blog des livres pour changer de vie, que je m’exécute. Le sujet imposé étant les trois livres qui ont changé ma vie, je l’ai naturellement transposé pour Blog Tennis Concept en : les trois livres qui ont changé ma vie de joueur de tennis. Ces trois livres sont dans l’ordre d’apparition Tennis- La préparation mentale par Antoni Girod, Tennis-Un nouveau coaching pour gagner par Ronan Lafaix et enfin Sport-Entrez dans la zone par Damien Lafont.

Un grand merci, au passage, au site à la croisée des blogs.

Tennis-La préparation mentale

Un des meilleurs livre sur le mental au tennis

Tennis Préparation Mentale par Antoni Girod

J’ai découvert ce premier livre il y a une quinzaine d’années alors que je venais de me hisser en troisième série au classement de 15/5. Sur la couverture de la première édition posait l’ancien champion de tennis américain Pete Sampras. Il représentait le champion du mental au tennis. Sur la dernière édition, Rafael Nadal lui a succédé. L’auteur, Antoni Girod est un ancien entraîneur de tennis de haut niveau doublé d’un spécialiste de la PNL.
A l’époque, dans la fin des années 90, il y avait une croyance tenace qui voulait qu’au tennis on avait un mental de vainqueur ou on ne l’avait pas. Ce qui sous-entendait qu’on ne pouvait pas travailler le mental au tennis et qu’il fallait par conséquent accepter sa condition de vainqueur ou de looser.
Heureusement, ce livre démontre page après page qu’il n’y a rien de plus faux. A l’image d’un solide entraînement physique qui peut transformer un gringalet en athlète, muscler son mental avec des exercices appropriés peut permettre à un joueur fébrile et timoré de devenir un redoutable compétiteur.

La préparation mentale de base

Dans une première partie, l’auteur rappelle le sens fondamental du jeu, comment le joueur doit dissocier sa personne de ses résultats sportifs, comment son système de valeurs influe sur son comportement en compétition et comment il peut modifier un système de croyances perdant pour un système gagnant. Antoni Girod explique ensuite les mécanismes mentaux à transformer en automatismes pour progresser.
Cette première partie du livre, très simple et très compréhensible comportait énormément d’éléments nouveaux pour moi. J’avais enfin, en main, de quoi bâtir les fondations d’un mental d’acier.

La préparation mentale spécifique

La deuxième partie s’attaque à la préparation mentale spécifique du joueur en commençant par l’examen de la motivation du joueur, les outils pour gérer le stress et les ressources internes que peut mobiliser le joueur pour performer. L’auteur évoque ensuite les techniques de visualisation et la meilleure position à adopter avant un match de tennis qui concilie confiance et humilité.
Pendant le match, c’est une nouvelle panoplie d’outils que nous propose l’auteur dans le but de rester centré sur soi, dans le présent, de prendre du recul, de se relaxer ou de respirer. Toutes les explications sont accompagnées des bons gestes à adopter, des bonnes attitudes mentales et du langage corporel adéquat.
Après le match, c’est à un autre exercice que nous convie Antoni Girod. Comment se redynamiser après une défaite et rester concentré sur son objectif après une victoire.
Avec cette deuxième partie c’est tout une gamme d’exercices pratiques que j’ai découvert pour pouvoir travailler sur chaque détail de mon attitude mentale et pouvoir poser pierre après pierre tous les éléments d’une nouvelle mentalité de compétiteur.

Tennis – Un nouveau coaching pour gagner

Un livre de Tennis révolutionnaire

Tennis-un nouveau coaching pour gagner

Parmi les entraîneurs de tennis de haut niveau, Ronan Lafaix est un de mes préférés car il a su, à mon sens, à la fois explorer de nouvelles pistes d’amélioration des performances des joueurs de tennis mais aussi en faire profiter le plus grand nombre grâce à deux ouvrages : Tennis, un nouveau coaching… et Tennis soyez P.R.O.- La méthode pour oser.
Tennis soyez P.R.O. est un véritable pavé dans le sens où le livre, qui ne contient que 225 pages, est une véritable mine d’or d’informations de qualité et surtout inédites sur le tennis.
Si j’ai choisi son deuxième livre Un nouveau coaching… dans cette sélection, c’est parce qu’il m’a plus touché personnellement. Ronan Lafaix y livre des détails plus personnels sur son incroyable histoire et surtout, c’est ce deuxième livre qui a constitué une porte ouverte vers la relecture du premier.
Dans cet ouvrage passionnant Ronan raconte comment étape par étape il est parvenu à devenir l’entraîneur du 61eme joueur mondial.

Du diplôme officiel vers une méthode totalement nouvelle

Ronan raconte tout d’abord comment Il a obtenu dans la douleur le classement de 15/2 qui lui permettait de passer son diplôme d’entraîneur. Muni de son précieux sésame, il démarre sa carrière en se heurtant très rapidement aux limites qui se dressent devant ses ambitions d’entraîner des joueurs de haut-niveau. Pas assez bien classé, pas assez diplômé pour les structures officielles de la Fédération Française de Tennis, Ronan est parti chercher ailleurs son bonheur de futur grand coach.

Tennis Soyez PRO

La fameuse méthode De Ronan Lafaix qui fait l’objet d’un autre excellent livre.

L’auteur s’est ainsi formé dans des disciplines annexes que sont le yoga, la sophrologie, la Programmation Neuro Linguistique (PNL), l’hypnose éricsonnienne. Et c’est au moyen d’une insatiable curiosité, d’une passion dévorante et d’un goût certain pour l’expérimentation, qu’il mit au point des nouvelles techniques d’entraînement.
Les élèves d’HEC furent ses premiers cobayes. Les étudiants, un temps surpris de travailler le relâchement à coup de relaxations, de méditations et autres séances de sophrologie furent rapidement satisfaits des résultats obtenus.
Les méthodes de Ronan Lafaix replacent l’être humain au centre de son enseignement. C’est pourquoi pour lui une approche personnalisée de l’enseignement est indispensable.
La partie sur la latéralité est en ce sens édifiante. Les coups d’un joueur à la latéralité simple (par exemple droitier avec œil directeur droit) sont assez différents des coups d’un joueur à la latéralité croisée (par exemple gaucher avec œil directeur droit). Je dois avouer que depuis que j’ai découvert ce concept, je fais une sorte de fixation dessus.
Jouer sans la balle, faire le chat, jouer les yeux fermés, passer de longues heures dans les carrés de service, c’est tout un tas d’exercices inédits que Ronan a inventé pour aider chaque joueur à mieux se découvrir.
La synthèse de toutes ses recherches lui a donné matière à créer la méthode Soyez P.R.O. et Osez.
Le P symbolisant le Poser (stable, vertical et détendu entre les frappes), le R signifiant la Respiration (un coup à part entière) et le O représentant l’Observation (de ses propres émotions).
Enfin par Oser il faut comprendre : faire confiance à sa petite voix intérieure.

Le circuit Pro, enfin

Après avoir amené plusieurs bons joueurs dans des phases finales de championnat de France et sur des tournois pro, Ronan Lafaix intègre l’académie internationale de tennis de Patrick Moratoglou et Bob Brett. Patrick Moratoglou fait entièrement confiance à Ronan sur ses méthodes révolutionnaires et le groupe de joueurs dont il s’occupe remplit largement ses objectifs.
Ronan peut alors tester sa méthode sur le circuit professionnel international. Il accompagnera notamment Jean-François Bachelot qu’il amènera jusqu’au 134e rang mondial et Stéphane Robert qu’il guidera jusqu’au 61e rang mondial.

Pour conclure en beauté

La dernière partie du livre intitulée Mes clef de la réussite d’un projet m’a tout particulièrement touché car elle évoque le rêve comme composante de la réussite au plus haut niveau. Ronan utilise d’ailleurs à cet effet la très belle expression de musculation du rêve. J’avais déjà remarqué en lisant les biographies de champions que presque tous avaient passé de longues heures à taper la balle contre des murs de garage en imaginant qu’ils gagnaient Wimbledon. J’ai ici une explication logique et argumentée de ce phénomène.
Les croyances, les visions et les objectifs sont aussi évoqués dans la dernière partie de ce livre d’une très grande richesse tennistique et humaine. Ronan affirme ainsi que le geste fluide et relâché n’est pas l’apanage des champions qui ont démarré tôt, mais est tout à fait à la portée des joueurs qui ont démarré sur le tard. Ronan confirme ainsi une intuition personnelle que j’avais depuis quelques temps.

Sport – Entrez dans la zone

sport entrez dans la zone

Sport – Entrez dans la Zone par Damien Lafond

Ce troisième livre chroniqué ici n’est pas spécifiquement un livre de tennis pourtant il m’a permis de comprendre ce que je recherchais dans la pratique du tennis de compétition.
J’avais pris un peu de recul avec les objectifs basiques de la compétition communément admis (la victoire est une réussite et la défaite un échec) pour trouver matière à me satisfaire de chaque match que je disputais. Mais si la victoire n’était plus un but en soi, que pouvais-je me fixer comme objectif ?
Ce livre m’a apporté une réponse en décrivant un phénomène que j’avais expérimenté trois fois dans ma carrière de joueur de tennis. Un état de grâce, de plénitude où tout me semblait facile et couler de source. J’ai terminé ces trois matchs par des grosses performances en multipliant les points gagnants et en ne commettant que très peu d’erreurs.
Les athlètes anglo-saxons nomment cet état euphorique où tout semble parfait, où tout se met en place naturellement, où tout semble simple, fluide où le corps « sait » quel est le bon mouvement : « the zone ». Damien Lafont l’auteur du livre traduit ce terme tout simplement par « la zone ».
Damien Lafont a joué au tennis à un bon niveau, a entraîné des sportifs de haut niveau et obtenu un doctorat en physique. Cette double compétence lui permet de travailler au prestigieux Jet Propulsion Laboratory de la Nasa et d’être consultant pour Mental Training Inc. ©.
Cet ouvrage qui est dans un premier temps descriptif va plus loin que tout ce qui a été écrit précédemment sur le sujet. En sus, le livre donne quelques éléments qui nous permettent d’expliquer comment rentrer dans cette fameuse zone. Vécu dans un premier temps comme un hasard, l’étude des multiples témoignages sur le sujet permet de mieux comprendre le pourquoi de l’apparition de cette fameuse zone et par voie de conséquence les moyens de la faire survenir.
Il n’y a malheureusement pas de recettes pour rentrer à coup sûr dans la zone, mais l’auteur donne tout de même quelques pistes.

Quelques éléments qui sont détaillés dans le livre

soft eyes

les yeux vides, signes d’un recentrage sur soi ©mirsasha

La tâche doit être plus exigeante que d’ordinaire. Trop facile l’ennui s’installe, trop difficile l’anxiété bloque l’accès à la zone. (Depuis que je sais ça, j’ai appris à apprécier les défis difficiles.)

L’activité doit être perçue comme gratifiante pour elle-même et non pour ce qu’elle peut vous apporter comme bénéfice (argent, classement, palmarès…)

On ne doit pas convoquer la zone, ce qui entraîne sa disparition immédiate. On peut seulement mettre en place les ingrédients qui vont favoriser son apparition. C’est le même principe que pour trouver le sommeil.

Les techniques d’ancrage favorisent l’apparition de la zone. (Associer une image mentale, un geste, un mot, une posture et une émotion positive pour simplifier au maximum.)

Les athlètes qui parviennent régulièrement dans la Zone passent souvent une partie de leur temps à faire des exercices de relaxation, de visualisation et de contrôle de leurs émotions.

La sur-analyse, le jugement, le perfectionnisme, l’autocritique, l’ennui, les attentes, la peur, la fatigue sont des ennemis de la Zone.

Le plaisir, la passion et l’amour de son sport sont des amis de la Zone.

Le regard doit être dirigé toujours au bon endroit : sur la cible ou …nulle part selon que le cerveau fonctionne en mode visuel ou kinesthésique.

La bonne posture, le placement juste de la tête permettent d’initier le mouvement et une vision de qualité. Une fois qu’il a atteint le bon équilibre, l’athlète trouve le bon rythme. Le flot des pensées adopte celui du corps. Quand il est dans le juste tempo, l’athlète est dans la zone.

Savoir quand lâcher prise pour abandonner le contrôle conscient et laisser l’esprit intuitif reprendre le dessus.

La qualité de l’alimentation, de l’exercice physique et du repos jouent aussi un grand rôle.

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Les 3 livres qui ont changé ma vie” organisé par le blog Des Livres Pour Changer de Vie. Si vous avez aimé cet article, je vous remercie de cliquer sur ce lien : j’ai aimé cet article !

Cette entrée a été publiée dans mental, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Les trois livres qui ont changé ma vie de joueur de tennis

  1. Bonjour Vincent,

    Comment aurais-je pu passer à côté d’un article sur le tennis ?
    Fan de l’immense Fédérer et, avant lui, du très grand Jimmy Connors, je note que ces deux joueurs ont un mental en acier.

    Mental primordial, qu’il s’agisse, comme dans le livre, du « simple » 15/2 qui lutte pour passer son diplôme d’entraineur et réussit à accompagner le 61eme mondial, jusqu’au joueur non classé qui gagne sa partie…car il a mieux contrôlé ses nerfs que son adversaire !

    L’art de transformer un revers… en succès !
    Bien à toi.

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Jean-Luc,

      Je te remercie tout d’abord de ton commentaire,

      Passionné de tennis et de développement personnel, ma dernière découverte fut de constater que ceux que l’on appelle les winners (gagnants) auxquels tout semble réussir perdent finalement plus que ceux que l’on appelle les loosers auxquels il n’arrive jamais rien (de bien).

      Car comme tu l’ écris si bien, ils ont finit par comprendre comment transformer leurs revers en succès tandis que le principal défaut des perdant est de ne rien tenter.

      D’ou ce paradoxe qui veut que les perdants perdent moins souvent que les gagnants.

      Si les paradoxes t’intéressent tu pourra jeter un oeil à celui-ci qui veut qu’un joueur pour progresser doit commettre des « bonnes » fautes.

      http://blog-tennis-concept.com/le-paradoxe-de-la-bonne-faute-au-tennis/

      amicalement

  2. métais rolande laurette dit :

    Bravo pour cet excellent et étonnant article. Tu confirmes tes talents littéraires mais aussi de coach potentiel!

  3. sylviane dit :

    Bonjour Vincent,

    Excellent article comme d’habitude et là je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis à propos de la préparation mentale vu que j’ai coaché plusieurs joueurs de golf et j’ai pu mesurer ô combien le mental était primordial.

    Les yeux vides j’ai connu ça avec Stephane (dont j’ai fait l’interview il y a quelques mois déjà) et je me souviens d’une fois où il est passé devant moi et on aurait dit un zombie, il attaquait un « trou » décisif et complétement dans son recentrage comme tu l’appelles il est passé à côté de moi sans me voir

    Se re dynamiser après une défaite est essentiel sinon on reste dans ses pensées négatives « j’aurais dû, j’aurais pu, pourquoi ?  » bref, des croyances peuvent se former et devenir un sacré handicap

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Sylviane,

      Ton anecdote sur les yeux vides de Stéphane doit nous rappeler qu’on ne doit pas juger trop hâtivement certains sportifs qui peuvent nous paraître parfois distant, hautains ou trop fier.

      Ils ont parfois besoin de s’isoler totalement du monde et des autres pour atteindre leur concentration optimale.

  4. Jean dit :

    Bonjour Vincent,
    Il me semble qu’il y a un point commun entre ces 3 livres, c’est la PNL. Les bons coaches ont souvent pratiqué la PNL et ont ainsi des outils pour aider leur poulain, surtout pour travailler le mental. On retrouve aussi les techniques de visualisation très utilisées dans d’autres pratiques sportives ou extrêmes.
    Aimé Jacquet qui a conduit l’équipe de France à gagner la coupe du monde est pnliste.

  5. Bonjour Jean,

    J’ignorais que Jacquet pratiquait la PNL.
    Cela a dû l’aider quand, avant de connaître la gloire, il était accablé de critiques.

  6. Vincent Bonnin dit :

    Merci Marc pour tes conseils littéraires !

    J’ai prévu de m’attaquer bientôt au Thimothy Galway qui a énormément inspiré Ronan Lafaix.
    Le seul problème est qu’il n’est plus disponible que dans la langue de shakespeare (ou plutôt d’Andy Murray). Le positif est que je n’aurais pas à supporter les approximations de certaine traductions françaises.

    Tennistiquement

  7. Véronique dit :

    Bonjour Vincent,
    J’ai commencé le tennis sérieusement depuis le mois de janvier, et je découvre depuis le mois de juin les tournois… Je suis à l’affût des bons conseils et je te remercie pour ton blog qui apporte des bons conseils et rassure les débutants tardifs …
    J’ai lu (2 fois) un livre qui m’a beaucoup apporté dans ma découverte des tournois : Tennis pensez comme un champion par Jean Philippe Vaillant. Le sujet principal du livre est justement cette fameuse « zone », l’auteur donne des clefs simples pour asseyez d’y accéder.

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Véronique,

      Une de mes amie a 83 ans et joue encore au tennis (en double), c’est pourquoi je pense qu’il faut relativiser le concept de débutant tardif. Il est important de prendre son temps dans l’apprentissage du jeu, car on dispose de nombreuses années pour s’améliorer.

      Tennis pensez comme un champion de Jean-Philippe Vaillant est une excellente référence que j’ai lu plusieurs fois et à laquelle je me suis plusieurs fois référé. Par exemple sur celui-là :

      http://blog-tennis-concept.com/positiver-la-defaite-au-tennis/

      Bonne courage pour tes tournois et merci pour ta fidélité

      Vincent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *