La boutique du tennis

4 conseils d’expert pour améliorer votre coup droit de tennis

 

Andy Roddick coup droit long de ligne

Andy se lâche en coup droit ©Phils Fotos

C’est en souhaitant améliorer ma technique de coup droit que j’ai fait appel aux services de Bertrand Camacho du site votretennis.org. Après avoir posté une première vidéo le 18 novembre 2012, mon coach virtuel me donna 4 axes de travail en vue d’améliorer la gestuelle de mon coup. Devant la pertinence de ses propos et la certaine universalité des problèmes rencontrés par les amateurs au niveau du coup droit, j’ai décidé de vous faire partager mon expérience de coaching virtuel. Mon professeur s’est, dans cet exemple, concentré sur la correction de ce qui concerne la technique du haut du corp.

Une vidéo et quatre points d’amélioration

La main gauche doit aider la préparation

main gauche préparation coup droit

©Bertrand Camacho

Nadal préparation de coup droit

S’il n’avait pas autre chose a penser, Rafa pourrait lire l’heure sur son poignet droit ©mirsasha

J’ai déjà évoqué pour vous le fameux rôle du bras libre au tennis. Ce bras, qui permet le bon équilibre du geste, permet en plus de faciliter le bon positionnement des épaules et par voie de conséquence un meilleur contrôle du coup.
J’ai travaillé ce point précis en frappant beaucoup de coup droit tout en exagérant l’accompagnement de la main gauche. Je la lâchait au tout dernier moment, à la limite du coup droit à deux mains (style Marion Bartoli).
Un truc, tirez la raquette (que vous tenez de la main droite) en arrière à l’aide de votre main gauche. A la fin de l’armé vous pouvez lire l’heure sur votre montre (du bras gauche). Pour les gauchers voir Nadal.

Avancée du coude et plan de frappe

position du coude coup droit

©Bertrand Camacho

federer bras tendu par joe winkler

Frapper bras tendu vous permet de faire jouer l’effet de levier au maximum ©Joe winkler

Vous retrouverez la notion de plan de frappe dans mon article sur le tennis tridimensionnel. Dans mon cas, le plan de frappe très en arrière ne correspondait à rien de très recommandé. Là encore je me suis efforcé de jouer un maximum de coup droit en ne pensant qu’à avancer mon coude le plus possible vers l’avant (j’ai démarré par jouer croisé dans la diagonale des coup-droits). Miracle de Noël (on devait être en décembre), mon bras s’est alors déplié et j’ai pu frapper enfin mes coups droit avec le bras pratiquement tendu (à la manière de Roger et de Rafa).

Position du bras libre lors de la frappe

position du bras libre coup droit

©Bertrand Camacho

sharapova par albert choi

Maria, une des plus belle technique du tennis feminin ©Albert Choi

Pour travailler la position de ma ligne d’épaules afin qu’elle soit parallèle au filet. J’ai tout naturellement démarré avec mes différents partenaires d’entraînement (que je remercie au passage) dans les couloirs du court en cherchant à jouer le long de la ligne. Là encore, en exagérant le trait, et en gardant le plus possible mon bras gauche replié devant moi, j’ai obtenu de bons résultats et fixé la bonne attitude (à la manière de Maria Sharapova).

Accompagnement

accompagnement en coup droit

©Bertrand Camacho

Marcos Baghdatis

La raquette s’enroule autour du cou de Marcos comme une écharpe un soir d’hiver © mariane bevis

Ce point est fondamental et paradoxalement, il n’y a pas de relâchement dans la préparation s’il n’y a pas d’accompagnement prolongé du coup. Un coach de renommée internationale (que vous découvrirez bientôt sur ce blog) m’a même conseillé de prolonger mon geste jusqu’à ce que la raquette tape dans mon dos. Encore une fois, c’est en exagérant le trait que j’ai réussi à intégrer progressivement un accompagnement naturel. Soufflez bien et relâchez un maximum le bras après la frappe.

Un nouveau coup droit pour mes étrennes

Sur cette vidéo prise le premier janvier, on peut voir l’amélioration des quatre points évoqués dans l’article. On peut sentir que l’accompagnement contribue largement au relâchement de l’ensemble. Je peux aussi vous garantir que l’économie d’énergie musculaire réalisée par ce nouveau coup droit fut grandement appréciable. Il ne restait plus alors qu’à travailler l’accélération de ma tête de raquette pour en faire un véritable coup fort. Mais ceci fera l’objet d’un autre article.

Retrouvez Bertrand Camacho sur votretennis.org. Ne manquez pas de lire l’excellent blog de son site et n’hésitez pas à vous offrir ses services de coaching par analyse vidéo. Le diagnostic est rapide, la remédiation est clairement expliquée et le professeur très disponible. Cliquez sur le lien ci-dessous.

Votre Tennis.org

N’hésitez pas à évoquer votre coup droit dans les commentaires ci-dessous. Où en êtes-vous ? Mon article vous a-t-il rappelé des situations vécues ?

Cette entrée a été publiée dans technique, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à 4 conseils d’expert pour améliorer votre coup droit de tennis

  1. Loka dit :

    Très sympa l’article avec vidéos/photos !
    J’espère que ça va t’aider à accomplir ton défi? (tu en es ou d’ailleurs? 🙂 )

    • Vincent Bonnin dit :

      Merci Loka,

      Je pense que tout ce qui me permettra d’améliorer ma technique, me permettra d’améliorer mon efficacité en match. Je considère que le coup droit doit être un coup fort pour la grande majorité des systèmes de jeu.

      Après avoir modifié mon coup droit, mes adversaires ont cherché à plutôt éviter ce coup le considérant comme un coup fort (alors qu’il est encore très perfectible et que je pense mon revers est meilleur).

      Pour répondre à ta dernière question je vais tenter en cette fin de saison d’accéder au classement de 15/4, ce qui me permettrai de rester dans les clous de mon défi.

      Vincent

  2. Léo dit :

    Très bon article une nouvelle fois. L’utilisation de deux vidéos permet de voir une évolution flagrante du coup droit.
    J’ai moi aussi beaucoup de mal à réussir à avoir un très bon accompagnement après ma frappe de coup droit.
    Merci encore pour cet article 🙂

    • Vincent Bonnin dit :

      Merci Léo pour ton témoignage,

      C’est normal que tu aie des difficultés à avoir un bon accompagnement car c’est une des difficultés dans la pratique de ce coup.

      Pour bien accompagner, il faut avoir un minimum d’amplitude dans le coup ans un premier temps. Ensuite il ne faut pas hésiter à frapper beaucoup de coup droit en se concentrant sur cet unique objectif. souffle bien à la frappe et laisse ton bras et ta raquette s’enrouler autour de ton coup en direction de ton dos (n’hésite pas à exagérer le mouvement)

      bon courage,

      Vincent

  3. Bonjour Vincent,

    Bravo pour ta progression sur ton coup droit. Là où je trouve que tu as le plus progressé entre les 2 vidéos c’est sur le rôle de ton « bras libre ». Le fait de lâcher plus tard ce bras rend ta préparation plus fluide, c’est flagrant.

    Les excellents conseils de Bertrand ont été très bénéfiques sur ton coup droit et quand je vois l’enthousiasme qui l’anime à faire progresser ses élèves, je me dis que nous faisons un métier passionnant.

    Si je peux me permettre, je pense qu’une piste permettant de continuer à faire progresser ton coup droit serait de « travailler » sur le rythme. Maintenant que la forme globale gestuelle est plus juste, tu pourrais rendre ton coup droit plus explosif en cherchant à sentir l’accélération de la tête de raquette depuis la fin de préparation jusqu’à l’impact. Cette phase du mouvement me semble un peu lente (quasiment sur le même rythme que ta préparation) mais cela est peut-être du au fait que tu t’appliques sur la réalisation de ton coup droit sur la vidéo.

    Ton article est une bonne illustration de la façon dont peut contribuer la vidéo à la formation du joueur de tennis et je pense que l’analyse vidéo va devenir incontournable pour faire progresser nos élèves plus rapidement.

    Est-ce que tu t’es déjà filmé en coup droit en match officiel pour savoir si l’enjeu du match officiel altère ou non la qualité technique de ton coup droit en match?

    A bientôt.

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Alex,

      Et bien sûr, merci pour ton expertise sur mon coup droit. Je suis content que mon article t’ai intéressé.

      Tu as cent fois raison pour le problème de linéarité de mon rythme sur la deuxième vidéo. Je suis appliqué, il est vrai, mais ma tête de raquette n’accélère pas vraiment.

      J’ai passé une partie de mon mois d’août à travailler ce point précis en recherchant une accélération de mon bras.Je posterais bientôt les vidéos.

      J’ai découvert en m’ entretenant avec des entraineurs pro que l’accélération de la tête de raquette sur un coup droit puissant était très similaire à celle observée lors du service (démarrage lent et accélération progressive) J’en reparlerai bientôt. Pour ceux qui pratiquent la musique, le rythme correct est une blanche suivi de deux croches.

      Enfin, c’est vrai qu’il y a longtemps que je ne me suis pas fait filmer en train de disputer un match. Les résultats pourraient être instructifs.

      Vincent

  4. Gilles dit :

    Bonjour,
    J’ai découvert ton site ce week-end et je t’en félicite. j’ai pas encore tout vu mais je pense que je vais apprendre plein de chose.
    je suis dans la même démarche que toi, à savoir progresser au classement. Objectif : etre 15/2 un jour – j’étais 15/3 ya 2 ans; j’ai deja battu plusieurs 15/2, mais je ne joue pas assez et de plus, j’ai pas le niveau 15/2, je m’en sors avec un jeu correct en défense qui pousse à la faute. mais avec l’age (j’ai 39 ans), j’aimerais éviter les echanges longs à répétition et frapper un peu plus. J’essaie de corriger mes défauts pour essayer de frapper davantage.

    je me suis moi aussi filmé avec un copain, et je me suis rendu compte qu’en coup droit, je ne depliais pas assez le bras en arrière, le coude reste pres du corps et trop replié selon moi.

    Si tu as des conseils, je suis preneur…

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Gilles,

      Merci pour ta participation. Il me sera bien évidemment très difficile de te donner des conseils sur la technique de ton coup-droit sans avoir accès à ta fameuse vidéo.

      C’est une bonne idée que de vouloir améliorer ton geste pour le rendre plus efficace. Je pense que c’est possible à tout âge, tu en a pu en avoir la preuve dans mon article (et ce n’est pas fini car j’ai franchi un nouveau palier avec Hervé Romain).

      http://blog-tennis-concept.com/herve-romain-coach-tennis/

      Un travail sérieux sur ta technique ajouté à une attitude plus agressive sur le court pourrait bien te faire progresser et atteindre tes objectifs plus facilement que tu ne le pense.

      Pour l’analyse vidéo, je te renvoie aux experts dont j’ai pu constater la compétence dans le domaine

      Bertrand Camacho avec lequel j’ai travaillé sur mon coup droit

      Jean Pascal Roussat dont le programme est particulièrement pertinent à mon sens.

      http://blog-tennis-concept.com/jean-pascal-roussat-free-tennis/

      Tu peux aussi poster ta vidéo sur le forum tennis-classim dans la rubrique
      coach-classim

      http://www.tennis-classim.net/forums/forum-48-coach-classim/

      Pour ce qui en est du bras replié, peut être peux-tu essayer comme moi d’avancer au maximum ton coude lors la frappe ?

      Vincent

  5. chiccoach dit :

    bonjour

    de nos jours, les problèmes liés au coup droit sont beaucoup plus nombreux qu’il y a une quinzaine d’années. j’entraîne beaucoup de jeunes et de joueurs entre 15/2 et 0, et pratiquement tous ont eu plus de problèmes liés à ce coup à une main qu’à leur revers…

    je suis ok sur toute l’analyse faite sur cet article mais je pense que ce n’est pas aussi simple que cela pour ancrer un bon coup droit dans son tennis.

    selon mon expérience, tout part d’un matériel trop puissant qui leurre les pratiquants en leur donnant une impression de vitesse mais ne les aide en aucun cas à avoir du contrôle. en effet, beaucoup de raquettes sont équilibrées en tête, trop légères (privilégiant la circulation rapide de la tête de raquette), avec un plan de cordage en 16 montants (optimisant l’effet trampoline), un profilé trop large et un indice de rigidité peu élevé (moins la raquette est rigide moins on a de contrôle…

    l’idée n’est pas d’obliger les pratiquants à ne jouer qu’avec des « planches » mais de montrer que chaque bras a une raquette qui lui est adaptée. une raquette trop légère, trop puissante, va minimiser le rôle du coude car la tête de raquette passera trop vite. une raquette trop lourde obligera à faire passer le coude mais la tête de raquette ne circulera pas assez vite pour imprimer de la vitesse à la balle.

    ceci montre que beaucoup de coup droit sont condamnés à avoir le cancer rien qu’à cause d’un mauvais choix de raquette. et le problème c’est que beaucoup trop de pratiquants font un mauvais choix de raquette.

    pour cela que les jeunes doivent absolument rester le plus longtemps possible avec leur raquette junior et faire le passage à la raquette d’adulte le plus tard possible. 1- pour travailler leur jeu de jambe, et s’obliger à être toujours bien placé, 2- pour développer leur jeu à une main: coup droit, toucher de balle, volée, smash, service 3- le passage trop rapide à une raquette d’adulte optimise trop le revers à deux mains et donc le jeu de contre

    de même pour les pratiquants adultes, faut pas hésiter à éduquer le bras à jouer de temps en temps avec des raquettes juniors et même de mini tennis et là vous verrez que serez obligé de suivre à la lettre les bases techniques qui ont été décrites sur cet article.

    l’excellent olivier letort (BEES 3) a même mis une méthode d’entraînement de joueurs classés entre NC et négatif avec des balles mousses, balles souples, intermédiaires et ballons pailles. par exemple, en jouant au sol avec des raquettes palettes (sans cordage), on éduque le coude à toujours sortir devant lors de l’impact.

    pour finir, récemment ROGER FEDERER a remis en cause son matériel. il est passé d’un tamis 90 à un tamis 98 le temps de deux tournois. il est tout de suite revenu à un son légendaire tamis 90, cette planche qui l’a aidé ses 17 grands chelems… pourquoi? trop de vitesse tue la vitesse??? non, trop de vitesse tue le contrôle… indispensable dans le jeu du suisse!!

    à méditer…

    chiccoach

    • Vincent Bonnin dit :

      Merci chiccoach pour cette intervention juste, intéressante et très complète.

      Trop de joueur jouent avec des cadres inadaptés, je suis entièrement d’accord avec toi. Le rôle des enseignants de tennis est d’éclairer autant que possible les jeunes, les débutants adultes et…tous les autres.

      La toute puissance générée par les cadres actuel est tellement problématique qu’une grande partie des joueurs amateurs jouent avec des cordages monofilaments trop rigides pour leur bras, pour la simple raison qui n’arrivent pas à contrôler autrement l’énergie produite par leur raquette (quel paradoxe).

      http://blog-tennis-concept.com/bien-choisir-cordage-de-tennis/

      Quant à l’utilisation des balle intermédaires en mousse et soft, beaucoup adultes pourraient en tirer grand profit (personnellement j’adore les utiliser).

      Vincent

  6. Régis Lacoste dit :

    Bonjour,

    Quelle excellente remarque de chiccoach qui a entraîné des joueurs de seconde série, celle de dire que beaucoup de joueurs ne choisissent pas la bonne raquette qui de surcroix sont trop puissantes à l’heure actuelle ! En plus de corder en mono filament pour ne plus casser …
    Je fais partie de cette catégorie, jouant avec une aero pro drive type nadal (je suis gaucher ..). J’ai pris conscience de l’importance du cordage.
    Egalément, le fait de jouer avec des balles intermédiaires ou mousses facilite beaucoup le travail du geste en coup droit.
    J’ai accès à des raquettes juniors et tous types de balles dans mon humble club. Je vais tester les 4 conseils de l’article avec plusieurs types de raquettes et balles.

    Vincent, serait-il possible de faire un sujet sur la raquette et son choix ?
    Comme tu l’as brillamment fait pour les cordages ?
    Quel est le facteur qui amène le contrôle, la puissance etc etc …
    En espérant ne pas trop polluer ton blog de commentaires « questions »

    Reg

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Régis,

      C’est une excellente chose que d’essayer de parfaire sa technique avec balles en mousse, soft et intermédiaire. Il est souvent bénéfique pour le jeu à vitesse « normale » de savoir éxecuter les bon gestes à vitesse réduite. Je connais un enseignant de tennis qui démarre toute nouvelle collaboration avec un nouvel élève par quelques échanges avec une balle en mousse. Il prétend pouvoir ainsi mieux réperer les améliorations technique à apporter au joueur.

      Quant au sujet sur la raquette et son choix, c’est un sujet très intéressant mais comme pour tous les articles de mon blog, je cherche une approche originale qui amène véritablement un plus par rapport à ce qui se fait déjà sur les guides pratique des équipementiers.

      Pour finir, tu n’a absolument pas à avoir peur de polluer mon blog avec tes questions, c’est principalement le but de ma rubrique commentaire de pouvoir les recueillir. Une fois posés, je les traite à mon rythme.

      à bientôt

      Vincent

  7. Haeyaert Grégory dit :

    Bonjour Vincent,
    Décidément j’adore ton blog et des avis de collègues et pratiquants très riches. Cela prouve que nous avons tous des choses à apporter où à prendre. Pour revenir sur ce qui a été dit, de très bons conseils, déjà sur les bases techniques, j’ai à la maison un « vieux » bouquin sur le rôle du bras libre et j’avoue que j’utilise beaucoup ces consignes dans les conseils techniques, ensuite comme cela a été évoqué, entièrement d’accord avec les rythme, bien souvent on le conseil pour le service, mais incontestablement cela est primordial dans chaque geste. Pour prendre en exemple le livre de Ronan Lafaix, j’ai utilisé un exercice simple qui consiste à faire compter les joueurs à voix haute le rythme de la frappe, soit dans son terrain, soit dans le terrain adverse. Il s’agit de compter en 1 la frappe adverse ( pas si évident que ça ) on voit souvent du retard, en 2 le rebond dans son camp. Cela permet d’amener le temps de préparation avant le 2 ! Au bout de quelques minutes les élèves ont de bons résultats, j’adore cet exercice.
    Autre chose essentiel dans la vision de Ronan, la respiration à « caler » au rythme de l’échange, je conseil ce livre au passage.

    Ensuite, après les exemples cites par les autres collègues, le niveau suivant pour améliorer son coup droit est le travail du coup droit décalé’ permettant d’ouvrir les épaules et aussi d’adapter son jeu d jambe. Dans cet exercice, le plan de frappe doit forcément être avancé. J’avais lu à l’époque que cela a servi à Delpotro pour améliorer son coup droit, on comprend pourquoi !
    Voilà une vision supplémentaire
    Gregory

    • Vincent Bonnin dit :

      Merci Gregory pour tes compliments et pour ton apport à mon blog.

      C’est amusant, les deux exercices que tu préconise : compter 1,2,3,4 et synchroniser sa respiration avec le rythme de l’échange sont les deux exercices avec lesquels j’ai démarré mes deux dernières séances d’entrainement.
      Mes deux objectifs étant 1 préparer plus tôt mon coup et 2 gagner en relâchement à la frappe (pour l’accélération de la tête de raquette).

      Les résultats sont très encourageants !

      Vincent

  8. lacoste dit :

    Bonjour Vincent,
    Merci pour cet article que je redécouvre avec plaisir. . .
    Voici une petite vidéo de mon coup droit.
    Difficile de prendre en compte tous ces paramètres : j’ai aussi un défaut de placement, je suis jamais a un bon mètre de distance idéale.

    A la vue de cette vidéo, quels seraient les deux ou trois (pas plus, sinon exit cerveau) points clefs a revoir ?
    Pour moi ce serait :
    se placer a bonne distance
    Préparer plus tôt
    me servir de ma main droite pour emmener et stabiliser ma ligne d’épaules au filet
    https://www.youtube.com/watch?v=dMofUcCpClA&feature=youtu.be
    Dsl pour la prise de vue, pas top, j’en referais.
    Au plaisir de te lire !
    régis

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Régis,

      Et merci pour ton commentaire sur un de mes anciens article. L’analyse vidéo n’est pas vraiment (encore) dans mes domaines de compétence mais je peux te donner mon avis.

      Félicitation a toi de t’être filmé, c’est un apport indéniable que de se voir. Je pense en plus que tu as mis l’accent sur des détails pertinent.

      Pour la distance tu es parfois trop près de la balle (pas toujours) ce qui t’oblige à frapper bras replié dans une position étriquée. si tu veux travailler ce secteur, joue quelques balle en début d’entrainement en démarrant dans les carrés bras gauche tendu devant toi en poussant seulement la balle (travail bonne distance + plan de frappe avancé).

      Pour le défaut dans le tempo (préparation tardive), tu remarqueras que tu es beaucoup moins en retard sur les balles basses. Si tu ne devais te concentrer que sur une seule chose se serait de penser à bien faire descendre ta tête de raquette avant que la balle n’aie rebondi dans ton terrain. Compte, en début d’entraînement, 1 quand la balle rebondit dans ton terrain et 2 quand tu frappe. Amélioration du tempo dans la frappe garanti.

      Enfin c’est effectivement une bonne idée que d’utiliser plus ta main droite pour emmener ta tête de raquette vers l’arrière.

      N’hésite pas a poster ta vidéo sur tennis classim

      http://www.tennis-classim.net/forums/forum-8-technique-tactique-enseignement/

      Certains membres te seront peut-être de bon conseils.

      Bon Tennis à toi

      Vincent

  9. dubey dit :

    Bonjour
    Vous utilisez quoi comme prise en coup droit « eastern » moi je prends eastern et vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *