La boutique du tennis

Deplacement et jeu de jambes sur un court de tennis

Si vous observez les jambes des joueurs et joueuses pros en action, vous découvrirez un véritable ballet ininterrompu, précis, puissant et vif.
Mais, le plus souvent, l’œil du néophyte est naturellement attiré par les mouvements du bras et de la raquette du tennisman.

Le jeu de jambes, moteur de la performance

En anglais jeu de jambes se dit footwork ©mbevis

Pourtant, c’est au niveau du bas du corps que se joue la qualité d’un coup et bien souvent, les qualités d’un joueur s’apprécient à la vue de la qualité de son déplacement sur le court.
Quel que soit votre niveau, il s’améliorera avec l’amélioration de votre jeu de jambes.

Définition du jeu de jambes au tennis

Pourquoi parle t’on du jeu de jambes d’un joueur, comme on parle de son jeu de fond de court ou de son jeu de volée ?
Tout simplement parce qu’il ne s’agit pas que de puissance physique et de vivacité, mais aussi d’une habileté à combiner des mouvements de jambes et de pieds très différents.

Petits pas de David Nalbandian pour une frappe précise

petits pas avant la frappe ©mirsasha

Le jeu de jambe va regrouper, dans un premier temps, tous les moyens de locomotion utilisés pour de déplacer vers la balle et se positionner par rapport à elle dans le but de la frapper dans les meilleures conditions possibles.
Le joueur de tennis va utiliser pour cela des pas courus, des pas croisés, des pas chassés, des petits pas, des grands pas, des petit sauts et même parfois le très élégant et un peu oublié, pas de tango.

Le terme de jeu de jambes, englobe aussi toutes les actions du bas du corps (appuis, poussée, transferts) effectuées pendant le coup lui-même. Cela fera l’objet d’un article spécifique. Ce billet se limitera aux déplacements seuls.

Pourquoi le jeu de jambes est-il si important dans le bagage technique du joueur de tennis ?

Il n’y a pas de bon joueur sans bon jeu de jambes.

Certains joueurs, dépités par leur jeu du jour déclarent parfois « aujourd’hui je ne sens pas la balle ». Cela vient le plus souvent d’une défaillance du jeu de jambes et le remède à ce problème de sensation commence par une action sur la disponibilité des jambes. Bien placé sur la balle, le joueur parvient généralement à en faire ce qu’il en veut.

Quand j’ai repris la compétition, je me suis trouvé bloqué comme beaucoup de joueurs de mon niveau par des joueurs qui avait des deuxièmes balles de service très faibles (courtes et molles). J’ai passé un certain temps à commettre beaucoup de fautes sur ce genre de balles avant de comprendre que la solution viendrait d’une amélioration de mon jeu de jambes (rapidité et promptitude).

A quoi ça sert d'accélerer, si on avance pas derrière ?

On avance rapidement vers la balle ©mirsasha

Une autre situation que l’on retrouve lorsque l’on débute (ou que l’on reprend), c’est la belle accélération que l’on ne peut exploiter parce que l’adversaire a répliqué par une balle très courte (il ne pouvait pas faire autrement). Là encore, c’est le jeu de jambes qui permettra l’enchaînement gagnant. Sans bon jeu de jambes, une belle frappe ne sert à rien. Le frappeur ne pourra pas avancer sur la réplique faible de l’adversaire, s’il ne bouge pas assez vite avec ses pieds.

Quelles sont les qualités d’un bon jeu de jambes au tennis ?

Contrairement à une idée reçue, la vitesse de pointe intervient pour une (petite) partie seulement dans la composante d’un bon jeu de jambes.

Le bon joueur adapte le tempo de son jeu de jambes au tempo du point. Parce qu’il est psychologiquement rivé à la balle, le bon joueur se déplace rapidement quand le rythme du point est vif, et modère sa vitesse de déplacement quand le rythme de l’échange ralentit. Le bon joueur module sa course pour arriver au moment juste : ni en retard, ni en avance.
Un bon jeu de jambes démarre par un bon décryptage de la trajectoire de la balle et une anticipation juste de son rebond. Un bon déplacement, c’est au départ un bon coup d’œil.

Bien se déplacer, c’est aussi avoir une bonne connaissance du court de tennis et de la théorie des angles pour se replacer au mieux et surtout, au plus vite.
Il est amusant de constater que les bons joueurs se replacent vite après avoir frappé leur coup afin de pouvoir bénéficier de plus de temps pour se placer. A contrario, les joueurs moins bons se replacent beaucoup moins vite pour se jeter précipitamment sur la balle.

Rafa sur coussin d'air

Rafael Nadal sur la pointe des pieds ©mirsasha

Ensuite, posséder un bon jeu de jambes, c’est se déplacer sur la pointe des pieds.
Imaginez que vous êtes pieds nus sur une plage ensoleillée au mois d’août. Le sable est brûlant. Comment vous déplacez- vous pour installer votre serviette de bain ?
Et bien, c’est exactement comme ça qu’il faut se mouvoir… Au tennis, on joue sur la pointe des pieds.

Il faut aussi être perpétuellement en mouvement, comme le boxeur sur son ring. Il est nécessaire de pouvoir démarrer, n’importe quand. Une des règles d’or d’un bon placement est de faire le premier pas le plus vite possible.

On ne bouge plus les pieds, on pousse avec les jambes

Rafa parfaitement placé ©mirsasha

Le but d’un bon jeu de jambes, c’est d’arriver sur son bon pied à la fin de son déplacement. Une frappe efficace exige des appuis sûrs et c’est grâce à un jeu de jambes maîtrisé que vous y parviendrez.

Enfin, posséder un bon jeu de jambes, c’est maîtriser les différents pas.

 

 

Courir sur un court de tennis est-ce vraiment courir ?

Si on parle de courir sur un court, c’est un abus de langage car la plupart des placements sont des petits pas, des pas chassés, des pas croisés voire des piétinements, effectués sur de petites distances.

course vers l'avant à la poursuite d'une amortie

course vers l’avant ©rjbeeswax

On évoque d’ailleurs à ce sujet, le petit jeu de jambes. Le grand jeu de jambes est lui utilisé pour couvrir les grandes distances. En fait, les véritables courses sont assez rares, si on fait le compte. Les joueurs courent pour aller chercher une amortie, quand ils sont lobés ou quand ils sont complètement débordés, sur une volée courte-croisée par exemple.

Je me rappelle une période de ma vie de joueur ou j’étais handicapé par une tendinite au genou. Je pouvais me déplacer parfaitement normalement, sans douleurs, sauf que je ne pouvais pas sprinter. Et bien croyez-moi, mon niveau de tennis n’a pas baissé, bien au contraire. Cela m’a obligé en premier lieu à faire plus d’efforts de replacement et d’anticipation. Ensuite, j’ai dû travailler plus particulièrement tout ce qui était le petit pas, pas chassés, allègement, rapidité des démarrages… Je me suis aperçu ainsi (j’étais classé 30/1 à l’époque), que finalement il était assez rare d’être obligé de sprinter sur le terrain. Le cas échéant il me restait plus qu’à dire «bien joué » à mon adversaire, ce qui me permettait d’économiser, par ailleurs, une énergie précieuse pour la suite du match.
Il est intéressant de constater, à ce propos, qu’il n’y a que très rarement plus de trois pas à faire pour atteindre la balle latéralement.

Les différents pas et mouvements de jambes

 

Grand jeu de jambes

Christian Rieu écrit dans les fondamentaux du tennis

« Il recouvre d’une manière générale les déplacements importants que le joueur aura à effectuer pour atteindre la balle ou pour se déplacer suite à une situation de jeu délicate. Il se réalise essentiellement en pas courus, mais aussi en pas chassés, croisés etc… de façon à couvrir le maximum de terrain dans le minimum de temps. »

Petit jeu de jambes

Toujours pour Christian Rieu, dans le même ouvrage en évoquant cette fois le petit jeu de jambe

« Ce sont surtout tous les petits pas qui concourent à un meilleur placement sur la balle et que l’on nomme communément : pas de dégagement et pas d’ajustement.
Ils se réalisent essentiellement en pas chassés, mais aussi en pas courus, pas croisés :

  • sur le côté pour se dégager de la trajectoire de la balle
  • de façon circulaire autour de la balle, afin d’affiner la mise à distance par rapport à celle-ci
  • en reculant pour éventuellement corriger un replacement vers l’arrière.

Tous ces pas de dégagement et d’ajustement s’effectuent en fonction des nécessités du jeu. »

Allègement

sublime allègement par par une des plus belles joueuse de tennis

Daniela Hantuchova s’ allège avant de démarrer ©Steeve9091

Au moment précis où le joueur adverse frappe la balle, on effectue un petit saut pendant lequel on écarte légèrement les jambes. Le buste est tourné vers l’adversaire. Le joueur s’est rendu disponible pour démarrer dans n’importe quelle direction.

Reprise d’appui

Aujourd’hui (en 2012), ce terme est souvent confondu avec celui de l’allègement. Il y avait, il y a quelques années, une distinction entre les deux. La reprise d’appui se déroulait sur le chemin du filet (à l’époque on montait plus souvent au filet) et proposait au joueur un plus large écartement des pieds, une flexion des jambes plus accentuée et quasiment pas de saut. Le joueur étant dans la nécessité de pouvoir faire une large fente vers l’avant pour volleyer ou de reculer pour smasher.

Pas chassés

pas chassés d'Helena Dementieva

Helena Dementieva, athlétique en pas chassés ©yourFAVORITEmartian

Le plus simple pour se déplacer latéralement. Les épaules restent parallèles au filet, prêtes à déclencher la frappe en tournant les épaules côté coup-droit ou revers. On utilise aussi les pas chassés pour reculer sur les smashs (les épaules sont alors perpendiculaires au filet).

Pas croisés

David Ferrer croise ses pas pour chercher un lob

Pas croisé pour chercher un lob ©mirsasha

Ce sont des pas chassés où une jambe passe derrière l’autre pour augmenter l’amplitude des pas et la rapidité du déplacement. Pour augmenter encore la vitesse de déplacement, il faut passer en pas courus.

Pas courus

Pas courru et frappe en coup coup droit dans la foulée

coup droit frappé dans la course ©HeyNix

Les pas courus sont les plus rapides mais aussi les plus vulnérables au contre-pied. C’est pourquoi les bons joueurs ne les utilisent que quand ils sont absolument nécessaires.

Et-vous ? Pensez-vous posséder un bon jeu de jambes ou au contraire trainez-vous lamentablement sur le court ? Je vous invite à vous exprimer dans les commentaires

Bibliographie

Les fondamentaux du tennis par Christian Rieu (2004)

Cette entrée a été publiée dans technique, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Deplacement et jeu de jambes sur un court de tennis

  1. Beau panel de jeux de jambes ! Tant que cela reste un jeu, c’est plaisant;

    J’ai le souvenir de l’avoir bcp travaillé quand je jouais au tennis en compétition…
    Ma vivacité et mon endurance sur le cours m’ont bien aidé;

    Merci de ces bons conseils….à suivre bien évidemment…dès le plus jeune âge.

    Karine

  2. Salut,

    Que du bon comme d’habitude!

    Avoir un bon jeu de jambes devrait être la priorité de chaque joueur de tennis.

    La technique gestuelle du haut du corps est importante elle aussi mais sans un jeu de jambes efficace, il ne sera pas possible de la mettre en place correctement.

    A bientôt,

    • Vincent Bonnin dit :

      merci Alex,

      Il est amusant de voir certains joueurs mimer avec le bras, le geste du coup qu’il viennent de rater, alors que la défaillance vient clairement du jeu de jambe.
      Il est beaucoup plus rare de voir ces joueurs refaire à blanc, leurs petits pas d’ajustement. Et pourtant…

  3. Véronique dit :

    Très bon article merci.

    Quels exercices faut-il faire pour améliorer ces jeux de jambes ?
    Existe t-il qq exercices types à faire en dehors des courts de tennis par exemple ?
    D’avance merci

    • Vincent Bonnin dit :

      Difficile de répondre simplement à une question dont l’objet mériterait facilement la rédaction d’un ouvrage spécifique (et bien sûr de plusieurs articles).

      Les meilleurs exercices se pratiquent sur le court même.

      Il m’arrive de prolonger mon échauffement en reproduisant des déplacements sans la balle (possibilité de le faire tout seul).

      Je démarre du fond du court et je visualise un adversaire qui lance des balles alternativement à droite puis à gauche, je frappe alors des coup droit puis des revers.
      (Travail des déplacement latéraux)

      J’imagine que mon adversaire virtuel me joue des balles à contre-pieds et des balles courtes sur lesquelles je monte au filet.
      (Travail des changements de direction, et des courses vers l’avant)

      Arrivé sur la ligne de service, j’alterne les volées basses à droite et à gauche en fléchissant sur les jambes. A proximité du filet, je me fait lober et je smashe plusieurs fois.
      (Travail de la flexion des jambes, et des courses vers l’arrière en pas chassé).

      Le fait de jouer sans la balle permet de se concentrer sur le mouvement juste des jambes. Il est important de démarrer doucement et d’augmenter très progressivement l’intensité et la durée de l’exercice. (consulter un enseignant professionnel).

      Démarrer une séance par ce petit travail m’a toujours permis de me sentir mieux sur le court après.

      Quand je me programme une séance contre un mur, je passe toujours de longues minutes à me concentrer sur mes petit pas et mes appuis à la frappe.

      Plus fun, j’aime beaucoup faire des petites séances de jeu (à deux) dans les carrés de service, souvent avec des balles intermédiaires. Le jeu lent permet alors de se focaliser plus volontiers sur la disponibilité et la précision du jeu de jambe.

      En dehors du court

      La pratique régulière de la corde à sauter permet d’abaisser considérablement le temps de réaction des jambes au démarrage.

      Et enfin, lorsque je pratique mon footing hebdomadaire je n’oublie jamais d’ executer en fin de parcours des flexions, des pas chassés, des volées basses, des petits sprints et des smashs imaginaires.

  4. Bonjour,
    Je ne suis pas un professionnel du tennis mais pour répondre à Vincent et aux autres personnes et si vous souhaitez avoir une bonne corde à sauter qui vous procure une vitesse d’exécution des mouvements, je vous conseille les cordes en cuir ou en acier qui sont plébiscitées par les sportifs de haut niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *