La boutique du tennis

Sortir gagnant du tirage au sort qui précède un match de tennis

le tirage au sort au tennis

Je vais vous réexpliquer rapidement les règles du toss ©kefuo

Bien négocier le tirage au sort, c’est bien démarrer le match, bien démarrer le match c’est augmenter ses chances de gagner le premier set. Gagner le premier set c’est se donner plus de 80 % de chances de gagner le match. Découvrez ici comment aborder dans les meilleures conditions, le tirage au sort afin d’en faire le plus souvent possible un avantage.

Plus on monte dans les niveaux au tennis, plus les détails sont importants. C’est pourquoi on ne doit pas négliger ce préambule du premier point du match. Que vous gagniez ou perdiez ce fameux tirage au sort, sachez qu’il y a toujours un moyen de tirer le maximum de chaque situation. Apprenez à mieux vous connaître, à mieux connaître votre jeu, à faire une analyse rapide de votre environnement et du profil psychologique de votre adversaire. Votre premier choix aura alors toutes les chances de vous mettre dans les meilleures conditions pour démarrer la partie.

Deux entorses communément admises dans la partie sans arbitre : l’une à l’usage, l’autre au règlement

tennis coin toss

Toss signifie jeter en anglais ©marianne beavis

La première entorse vient de la forme même que prend le tirage au sort.
L’expression Toss vient de l’anglais to toss qui signifie jeter (la pièce). Cette expression est quelque peu galvaudée, vu que l’usage le plus répandu est d’utiliser la marque du bouchon du manche de la raquette. Le joueur, au lieu de lancer une pièce en l’air, fait tourner le manche de sa raquette dans une main tandis que l’autre main dissimule la marque de la raquette. Son adversaire annonce « marque à l’endroit » ou « marque à l’envers », puis après un certain nombre de rotations du manche dit « stop » afin de stopper la rotation. Le joueur qui procède au tirage découvre alors le logo situé sur le bouchon de la raquette. La position du Logo désigne alors le vainqueur du tirage. Dans les parties sans arbitres, il est très rare que l’un des joueurs propose à l’autre de jeter une pièce en jouant à pile ou face.

La deuxième entorse porte sur le timing du tirage.
Le tirage se déroule règlementairement avant l’échauffement, dans la pratique presque toujours après. Dans une partie sans arbitre, je pense qu’il apparaîtrait même étrange que l’un des joueurs demande à faire le tirage avant les 5 minutes de balles qui précèdent la partie.
A la réflexion, je pense que cet usage contraire à la règle arrange les deux parties. Les joueurs préfèrent se jauger mutuellement avant de prendre leur première décision du match.

Les deux principaux choix du vainqueur du tirage

Une fois le vainqueur du tirage au sort désigné, celui-ci a trois choix devant lui. Celui-ci en utilise deux principalement.

1 Le choix du service

le calme de Roger Federer au service

Ne soyez pas trop pressé de servir ©Amberley Johanna

Le gagnant du toss peut choisir de servir ou de retourner.
La plupart des joueurs professionnels choisissent de servir en premier pour les raisons suivantes :
Servir en premier permet de faire la course en tête. Si les jeux sont logiquement remportés par les serveurs. Le premier serveur prendra ses temps de repos en menant au score et jouera le fameux septième jeu du set à 3 jeux partout sur son service.
Le deuxième serveur aura lui la lourde tâche de servir pour revenir à égalité quand il est mené 4-5 et 5-6.
Les plus pessimistes ajouteront qu’en cas de perte du jeu de service, on est mené 1-2 plutôt que 0-3 lors du premier repos.
Si les joueurs de haut niveau adoptent la stratégie du service presque systématiquement, il faut prendre en compte que les joueurs pros gagnent, le plus souvent, entre 75 et 85 % de leur mises en jeu et qu’ ils se sont, de plus, très correctement échauffé au service avant d’entrer sur le terrain. Ils se sont entraînés sur ce terrain, le jour même. Est-ce votre cas ?
Si les amateurs imitent les pros sur ce point précis du choix de servir en premier, il est important de prendre en compte l’option de choisir de recevoir le premier jeu, surtout si vous n’êtes pas « fracassant » au service.

C’est le choix que recommande Brad Gilbert aux joueurs amateurs dans son livre Winning Ugly.
Le premier jeu de service du joueur qui démarre est généralement plus faible que le premier jeu de service du joueur qui le suit. Brad GILBERT part ici de l’observation que le service est le coup le plus long à chauffer. La probabilité de prendre le premier, le service adverse est donc plus importante si on commence à recevoir.
Le célèbre entraîneur américain évoque aussi un effet psychologique à laisser l’adversaire servir. Manière de signifier que sa mise en jeu ne l’impressionne pas. Ce dernier a parfois une réaction d’orgueil qui l’amène alors à trop forcer sur sa mise en jeu et à commettre des erreurs.
Quand on reçoit, perdre le premier jeu du match n’a aucune importance. Votre adversaire en remportant son service a simplement fait son travail. On peut donc être plus relâché en jouant ce premier jeu.

En revanche, remporter le premier jeu de service adverse permet de servir son premier jeu de service à la fois plus échauffé et plus en confiance, ce qui augmente les chances de virer au premier repos sur le score de 2 -1 ou même 3-0 service à suivre.
On retrouve ici toute la philosophie de jeu de Brad Gilbert qui est de grappiller des petits avantages sur l’adversaire et de les conserver au cours du match.

Dans votre choix doit aussi rentrer en ligne de compte la rapidité de la surface du court et votre tempérament plus ou moins porté vers l’attaque. Si vous êtes un attaquant et que vous remportez facilement vos jeux de service, choisissez de servir en premier avant d’enchaîner sur un jeu de retour agressif et vous aurez des chances de virer à 3-0 pour vous.

2 le choix du Terrain

Vieux terrain de tennis

certaines parties du court peuvent être assez abimées © Ian Fuller

Si vous avez fait le choix du service en premier, votre adversaire pourra choisir le côté duquel il voudra commencer.
En cas de perte au tirage au sort, ne négligez pas votre droit à choisir votre côté. Surtout si le match se déroule à l’extérieur et que le soleil et le vent perturbent les conditions de jeu.
Avoir le soleil dans le dos par exemple, double vos avantages au service et au retour lors du premier jeu. C’est encore plus flagrant quand vous vous êtes entraîné face au soleil car il est plus facile de passer de la lumière à l’ombre que le contraire.
Si je perds le toss et que mon adversaire choisit de servir vous pouvez compter sur moi pour le faire servir du côtéil ne s’est pas échauffé. Voilà qui augmente encore mes chances de faire le premier break du match. Surtout que j’enchaîne ensuite sur deux jeux que je dispute du côté où je me suis entraîné.
Bien sûr si vous avez gagné au tirage et choisi de servir, votre adversaire peut vous faire servir du côtévous ne vous êtes pas échauffé.

La tentation de tricher

ou est passé la piece

Pile je gagne, face tu perds. OK?©y.caradec

La plupart des joueurs attachent tellement peu d’importance au résultat du tirage au sort que certain joueurs au comportement un peu voyou sur les bords s’arrangent pour gagner systématiquement le toss de manière frauduleuse. Je ne détaillerais bien sûr pas les techniques ici.
La plus originale technique de triche que j’ai connue était pratiquée par un joueur équipé d’une raquette Hilton. Le logo de la marque étant un H parfaitement symétrique, il lui suffisait alors de proposer à son adversaire s’il préférait le H à l’endroit ou le H à l’envers pour gagner systématiquement le tirage au sort. Le principal défaut de cette technique est que les raquettes Hilton ne sont plus fabriquées depuis la fin des années 70. L’autre défaut est que tous les adversaires du joueur n’avaient pas le même sens de l’humour que lui.

Une stratégie qui gagne à tous les coups

Mais pour moi cette stratégie est obsolète car si vous avez bien suivi mon raisonnement et que vous souhaitez mettre le plus de chance possible de ravir le service de votre adversaire d’entrée, il vous faudra le faire servir du côtéil ne s’est pas entraîné. Pour cela l’idéal est de perdre le tirage au sort.
En effet, s’il choisit de servir, il vous suffit de choisir l’autre partie de terrain (où il ne s’est pas entraîné). Si jamais votre adversaire choisit de retourner, arrangez-vous pour servir du côté où vous vous êtes entraîné.
Si cas extrêmement rare, votre adversaire choisit le côté, faîtes le choix de servir si c’est le côté ou vous-vous êtes entraîné. Dans le cas contraire, choisissez de retourner pour servir du bon côté.

Utilisez le troisième choix

La troisième solution du vainqueur du tirage est de laisser son adversaire (l’obliger à) faire le premier choix.
Cette solution n’est pas très connue et par conséquent très peu utilisé. Pourtant la présence de ce troisième choix sur les feuilles d’arbitrages officielles vous apporte la preuve que cette option est bien règlementaire.
Voilà donc le moyen de « perdre » le tirage même si l’on a gagné.

Brad GILBERT évoque ce troisième choix dans son livre en conseillant ses lecteurs de ne pas négliger cette possibilité qui peut entraîner un certain trouble chez votre adversaire.
Je ne peux que confirmer cela vu que c’est cette fameuse troisième solution qui m’a valu l’embrouille sportive la plus rapide sur un terrain de tennis. Mon adversaire qui était un vétéran très porté sur la compétition a cru que je voulais le filouter en choisissant et le service et le terrain. Il a menacé de quitter le terrain devant ses coéquipiers médusé avant que je ne le retienne. Je me suis logiquement incliné mais je ne peux m’empêcher de penser que j’aurai pu réaliser une performance sur le score de 0-0 abandon.

Utiliser la troisième solution exige donc diplomatie et pédagogie car si vous l’utilisez vous allez passer pour un joueur bizarre.

La seule faille que je connaisse à cette stratégie est que votre adversaire peut lui aussi opter pour cette troisième solution. Méfiance, vous avez alors affaire à un fin connaisseur du tennis ou à un disciple de Brad GILBERT qui essaie de vous perturber.
Dans ce dernier cas extrême, choisissez de recevoir et jouez agressif pour tenter de perturber votre adversaire au service.

Méthode pour tirage au sort

Ma stratégie personnelle pour le tirage au sort, construisez la votre en fonction de vos points forts ©Vincent Bonnin

L’attitude doit primer sur la logique

concentration max des le toss

Rafael Nadal et David Ferrer sont à fond dès le tirage au sort ©mirsasha

La méthode décrite ici pourra vous paraître étrange, tordue ou machiavélique. Elle a pourtant, le grand mérite de vous proposer un objectif à réaliser sur les premiers jeux du match. C’est un excellent moyen de rentrer dans la partie, le plus vite possible.
Jouer le tirage au sort au feeling selon son inspiration, sans avoir de plan préalable est le plus souvent moins efficace qu’un rituel éprouvé au fil des parties. Décider à l’avance de votre choix n’est jamais un désavantage si vous êtes capable de finalement vous adapter aux circonstances. Observez le terrain, votre adversaire les éléments extérieurs et tirez en les conséquences par rapport à votre plan initial.

Brad Gilbert, par exemple, choisissait de retourner systématiquement sauf s’il jugeait qu’il avait trop peu de chance de prendre le service de son adversaire d’entrée.

A contrario être nonchalant au tirage entrainera souvent un démarrage de match poussif.
Une fois votre choix fait il est important d’en assumer pleinement les conséquences et de les relativiser. Il est très rare de perdre un match pour cause de mauvais choix lors du tirage au sort.
Il peut arriver en revanche de perdre un match pour cause de trop mauvais départ. C’est pourquoi une fois le match démarré, continuer à se poser des questions sur la pertinence de son choix est contre-productif.

Et vous, avez-vous des stratégies particulières pour le tirage au sort ? Avez-vous déjà utilisé le troisième choix ?

Je vous invite à vous exprimer dans les commentaires.

téléchargez le schéma explicatif à l’aide du lien ci-dessous

Schéma Tirage au sort

Bibliographie Winning Ugly par Brad Gilbert (livre en anglais)

Cette entrée a été publiée dans Compétition, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Sortir gagnant du tirage au sort qui précède un match de tennis

  1. Alexis dit :

    Je découvre ce soir même votre site internet, bravo, c’est très intéressant. Je vais mettre en pratique cette technique en match demain. J’aime bien l’idée du 3e choix

    • Vincent Bonnin dit :

      Merci Alexis, content que cet article t’aie plu.

      L’utilisation du troisième choix est à faire avec des pincettes, car beaucoup de joueurs et joueuses ignorent cette règle. En cas de malentendu, il faut bien expliquer à son adversaire que c’est lui qui doit faire le premier choix et que c’est toi qui doit faire le deuxième.

      Maintenant, tu va sûrement constater comme moi qu’ avec une stratégie préétablie pour le tirage au sort on rentre plus facilement dans le match.

      Bon courage à toi et à bientôt

  2. aubin dit :

    Bonjour,
    je ne me rendais pas compte que le tirage au sort était si important.
    Etant jeune je n’ai pas un service très puissant donc je choisirai sûrement de retourner en match Lundi.
    Je suis ce blog depuis pas mal de temps et je trouve que vos articles sont vraiment intéressant.
    Aubin

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Aubin,

      Si je pense que le traitement du tirage au sort est important c’est que pour moi chaque détail d’un match compte, particulièrement au début de celui-ci. Car tu l’a peut-être déjà remarqué, les meilleurs joueurs et joueuses sont aussi souvent ceux qui démarrent le mieux leurs matchs.

      Choisir de servir en premier est avantageux lorsque l’on se sent très fort sur sa mise en jeu. Dans le cas contraire, prendre le service de son adversaire d’entrée peut permettre d’aborder son premier jeu de service avec le soupçon de relâchement nécessaire à creuser l’écart en début de partie.

      Vincent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *