La boutique du tennis

Tennis et Culture (physique) sous influence Roland Garros

Bonjour et bienvenue dans ce deuxième numéro de Tennis et Culture Physique le magazine littéraire de Blog Tennis Concept. Au sommaire de cette émission : de la technique, de la photo, du cinéma, une ex championne en colère et enfin un catalogue assez loufoque.

Le tennis comment ? Approche technique, biomécanique et pédagogique

Par Franck Borrel édité chez Vigot.

Cet ouvrage vaut par son incroyable exhaustivité et la rigueur de la méthodologie employé pour décrire l’essence des meilleurs gestes techniques du tennis.
L’auteur a tout simplement été dans les plus grands tournois pour observer et photographier les meilleurs joueurs et joueuses pendant 5 ans. Il a aussi interrogé de nombreux entraineurs, suivi des formations à la Fédération Française de Tennis et c’est entouré d’une équipe d’enseignant de tennis diplômé et passionnés.

5 ans de travail pour pondre une véritable bible de la technique du tennis.

Tous les coups et leur variantes (différentes préparation, différents appuis) sont décrits et illustrés minutieusement. Des conseils pour l’apprentissage sont prodigués.
Exemple, si je veux faire un check-up de mon coup droit on va trouver les fondamentaux, les prises de raquette, les appuis…
Des éducatifs avec des jeunes (travailler ses appuis à l’aide d’un ballon de rugby)
La préparation, la frappe, l’accompagnement, l’action de l’avant-bras directeur. Toutes les phases sont soigneusement décortiquées pour répondre à votre question.
Si cet ouvrage se veut exhaustif avec des parties sur le mental, la morphologie et l’environnement du jeu. Tout ce qui sort de la partie strictement technique est un peu survolé à mon sens. Exemple, une page et demi sur l’œil directeur c’est un peu juste même si l’auteur nous renvoie vers la référence en la matière Ronan Lafaix, dont je parlerais bientôt ici.
Deuxième défaut, la propension à insister sur le fait qu’il est essentiel de travailler jeune pour avoir une technique correcte. Je ne suis pas d’accord, il est toujours possible d’améliorer sa technique et même d’acquérir une bonne technique en commençant le tennis tard. Et, parmi les grands entraîneurs que j’ai eu le plaisir de rencontrer grâce au blog, une partie d’entre eux pensent que c’est tout à fait possible. Je me range de l’avis de ces derniers. En plus, on peut se servir de l’ouvrage pour démentir le propos (du moins ce que j’en ai compris) de l’auteur.
Je conseille fortement cet ouvrage, que j’utilise très régulièrement, suite à un cours par exemple ou suite à une interrogation. C’est un incontournable, dans lequel je découvre sans cesse de nouveaux détails.

Roland Garros par Arthur Elgort

Préfacé par l’écrivain Philippe Delerm publié aux éditions de la Martinière

C’est l’édition 2017 de ce magnifique ouvrage qui se propose de montrer l’édition 2016 du tournoi de Roland Garros à travers le regard d’un photographe d’art.
Cette fois-ci c’est Arthur Elgort un ancien photographe de mode du magazine Vogue Américain qui nous fait profiter de la classe de ses photos qui alternent noir et blanc classieux et les couleurs flamboyantes. Le communiqué de presse évoque l’alliance de l’audace et de la subtilité et ce n’est que justice tant le photographe parvient à capter les émotions parfois fugaces des acteurs et actrice du tournoi.

The French écrit et réalisé par William Klein

Dans la continuité du thème des internationaux de France de Tennis vu par un artiste. Je tenais absolument à vous présenter le meilleur film de tennis de tous les temps The French par le documentariste William Klein.
Tout simplement époustouflant, j’en suis resté bouche bée la première fois que je l’ai vu, et à chaque fois que je regarde le début, je suis obligé de le regarder jusqu’à la fin. Chaque récit de match apporte sa dose de suspense, d’émotion de dramaturgie parfois. Le casting de ce Roland Garros 81 est grandiose avec Nastase, Borg, Mc Enroe, Connors, Lendl, Pecci, Vilas, Noah, Evert, Navratilova et Mandlikova (sublime lauréate).
Le spectacle est aussi en tribune avec les entraineurs qui commentent, s’enthousiasment ou se désolent quand leur protégé sombre. William Klein filme aussi les cabines des journalistes sportifs, les réunions d’arbitres le tout sans aucun commentaire superflu.
C’est aussi le moment unique (début des années 80) ou le tennis devient ce fantastique sport populaire qu’il est aujourd’hui. Avec des joueurs et joueuses qui boivent du Pepsi au changement de côté et qui font leur lessives eux même dans les lavabos des vestiaires.

Vous noterez que ce film a fait l’objet d’un remake en 2015 par la romancière Géraldine Maillet qui s’en tire avec les honneurs et cite avec bonheur le film original (même style de narration, même plans dans les cabines de journaliste). Malheureusement comme le dit Yannick Noah dans le film « la dramaturgie a disparu des matchs ». A voir quand même parce que c’est très au-dessus de la moyenne des films sportifs au niveau artistique et parce qu’il y a des images étonnantes (Serena Williams qui pique une grosse colère à l’entraînement).

Cependant, s’il fallait choisir, l’indispensable c’est le William Klein

Je lâche mes coups par Catherine Tanvier

Catherine Tanvier, championne de tennis emblématique des années 80 en France nous livre son quatrième Bouquin. Après Déclassée ou elle racontait sa difficile fin de carrière et son impossible reconversion, l’ex joueuse porte un regard critique (c’est un euphémisme) sur le tennis actuel bien terne par rapport à celui pratiqué dans les années 80 en terme de spectacle, personnalités, variété dans le jeu ou subtilité dans le combat psychologique.
Ce livre bouscule, choque aussi un peu par fois mais est empreint d’une vérité indéniable. Et même si je suis loin d’être d’accord avec les idées exposée les arguments font souvent mouche. En plus, c’est très bien écrit.

Catherine Tanvier dont la verve est celle d’une authentique écrivaine démonte consciencieusement les travers du tennis pro d’aujourd’hui : Les coachs imbus de leur personne, les pères tyranniques, le clonage technico/tactiques des championnes, l’esprit mercantile, la mentalité de la Fédération Française de Tennis qui fonctionne en circuit fermé et dont les élites se reproduisent entre elles.

Têtes de Séries

Pour terminer ce magazine je vous propose cette bible de l’anecdote tennis pro à travers les âges et 300 listes loufoques. 288 pages qui recensent, entre autre, toutes les frasques des joueurs et des joueuses qui sont décidément des drôles de zigues. Un livre qui rassurera tous ceux et celles (comme moi) qui pètent parfois les plombs sur le court.
Exemple de listes:

  • Top 5 Les match qui ont duré moins longtemps que l’échauffement
  • Top 5 Ils ont étés top 100 mais ils te rappellent ton pote classé 15/1
  • Top 8 Caprices de stars
  • Top 9 Les pires look
  • Huit bonnes manières de se faire disqualifier
  • Ca c’est passé dans un vestiaire de tennis…

Un livre So Press écrit par Victor Legrand et Julien Pichené, publié chez Marabout.

Cette entrée a été publiée dans Tennis et culture, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *