La boutique du tennis

Preparer son sac de tennis avant un match

Gagner un match au tennis tient souvent dans une multitude de détails. Les joueurs d’expérience savent bien qu’un détail peut être essentiel et qu’oublier un accessoire, fusse-t-il de confort, peut vous faire perdre votre concentration et par voie de conséquences un match.
Textile de rechange, raquettes soigneusement préparées, papiers en règle, boisson…Faire correctement son sac c’est déjà se mettre dans les meilleures dispositions pour jouer. Pour nombre de joueurs de compétition, le rituel du sac marque le départ de la préparation d’avant-match. Vous pouvez les imiter sur ce point.

sac de tennis

sac de tennis © Vincent Bonnin

Dans l’idéal, un sac de tennis doit être préparé la veille du match. Si ce n’est pas possible, prévoyez toujours un temps suffisant pour ne rien oublier. Il est important que ce sac soit préparé par vos soins.
Mon sac est toujours plus ou moins prêt à l’emploi, il me faut juste vérifier rapidement que tout est en place. En fait, le plus efficace est d’avoir une liste à portée de main pour ne pas avoir à faire d’effort de mémoire inutile : votre cerveau sera suffisamment sollicité pendant le match.

  • Le sac de tennis

Procurez-vous ou faites-vous offrir un vrai sac de tennis. Ce sac doit être pourvu de plusieurs compartiments parfaitement bien rangés car vous devez pouvoir avoir accès rapidement à tout ce dont vous aurez besoin durant le match. Si vous ne devez pas vous laisser bousculer par un adversaire trop pressé d’en découdre, vous ne devez pas non plus le faire trop attendre pour des raisons réglementaires et d’élémentaire courtoisie.
Sans trop rentrer dans les détails techniques, les sacs de tennis de bonne facture sont isothermes afin de protéger le matériel des intempéries.

contenu du sac de tennis

ce que contient un sac de tennis © Vincent Bonnin

Mon organisation personnelle est la suivante. Le premier compartiment est utilisé pour mes raquettes. Le deuxième compartiment est utilisé pour mes vêtements de rechange, ma serviette, mes bouteilles d’eau ainsi que pour ma petite trousse fourre-tout. Le troisième compartiment est utilisé pour mes chaussures, mes balles et éventuellement de la nourriture. La petite pochette extérieure est utilisée pour mes bandanas.

  • Le compartiment des raquettes de tennis

Epargnez-vous un stress inutile et préparez vos raquettes avant le match.
Vous devez partir en match avec au moins deux raquettes cordées. Faire votre sac est aussi une bonne occasion de vérifier l’état de votre matériel. Si vous partez avec un cordage très usé, sur le point de rompre, vous pouvez considérer que vous partez avec une seule raquette, ce qui nous renvoie au début de ce paragraphe. Vérifiez aussi l’état de vos surgrips et changez-les si nécessaire. L’expérience montre que changer de grip dans la limite de temps du changement de côté demande une grande dextérité manuelle. J’en suis moi-même incapable, vu que j’aime prendre mon temps et soigner mon travail. Un surgrip mal posé, qui se défait pendant le jeu, vous occasionnera un déplacement de votre concentration et vous jouerez alors…comme un manche.

Faites l’acquisition, si ce n’est pas déjà fait, d’au moins deux cadres du même modèle. Ce n’est absolument pas un luxe de savoir que l’on va avoir le même poids en main, le même équilibre, les mêmes réactions à l’impact en cas de changement de raquette.

  • Le deuxième compartiment

Emportez avec vous des (sous)vêtements de rechange. Si vous en avez la possibilité, prendre une douche immédiatement après l’effort dans le club où vous jouez, est plus agréable et accélère la récupération.

Vous pouvez aussi emmener un tee-shirt ou un polo à enfiler dans le troisième set pour gagner en fraîcheur mentale et avoir l’impression d’être un joueur neuf en fin de partie (méthode expliqué par Brad Gilbert dans son livre Winning Ugly).
N’oubliez pas la serviette éponge (propre est-il la peine de préciser !), qui servira à vous éponger ainsi que les deux bouteilles d’eau qui serviront à vous réhydrater aux changements de côté. Deux bouteilles d’eau peuvent être nécessaires si la température est élevée et que le match dure. Imaginez que vous finissez votre bouteille et que, dans le même temps, le club est en panne d’eau potable, vous finissez le match au régime sec.

Par temps froid, je glisse dans ce compartiment un pull sans manches ainsi qu’une paire de collants de sport. Si l’esthétique des collants est parfois discutable, son efficacité sur le terrain est supérieure à celle du bas de survêtement qui ralentit les courses.

  • Le troisième compartiment

Dans l’idéal vous disposez de deux paires de tennis dans votre sac en plus de celle que vous portez. Une paire est neuve (ou presque), l’autre est plus usée. Quand vous achetez une nouvelle paire de chaussure de tennis, n’attendez pas que vos chaussures actuelles soient complètement usées et ne jetez pas vos anciennes chaussures. Disposer d’une paire à la semelle pratiquement lisse et confortable, comme une paire de charentaises, peut être très utile si vous jouez sur une surface collante ou abrasive. En cas de début d’ampoule avec vos chaussures neuve, votre paire de vieux chaussons pourra vous sauver la mise. Brad Gilbert raconte dans Winning Ugly, qu’une vieille chaussure de tennis enfilée dans son pied gauche douloureux lui a permis de remporter les 114.000 dollars de prix alloués au vainqueur du tournoi de Stratton Mountain(USA).

Emportez toujours avec vous une boîte de balles neuves.
Votre adversaire devait les fournir et, comme par hasard, il les a oublié ou, pire, vous propose des vieilles balles pourries. Ne perdez pas votre temps et votre énergie en polémiques. Ne gâchez pas votre plaisir de disputer un match de tennis officiel dans des bonnes conditions. Plaignez plutôt votre adversaire; un tel radin ne doit pas avoir beaucoup d’amis.

J’emporte aussi dans ce compartiment une corde à sauter, pour l’échauffement d’avant-match.

  • La trousse Fourre-tout

Cette trousse, que je place dans le deuxième compartiment comprend le petit matériel utile à l’entretien des raquettes, au confort du joueur et aux formalités administratives.

contenu de la pochette de tennis

contenu de la trousse fourre-tout © Vincent Bonnin

Pour les raquettes j’y place des surgrips (softgrip) et de la bande adhésive pour protéger les têtes de raquette. Vous pouvez y placer aussi, des anti-vibrateurs.
Pour le confort du joueur, je prévoie de la bande adhésive anti-ampoule et des pansements. Ces deux accessoires m’ont déjà été très utiles en cas d’échauffement de la peau ou de petite hémorragie (si vous pissez le sang, mieux vaut arrêter le match et partir vous faire soigner).
Je glisse aussi dans cette trousse des mouchoirs en papier, de la crème solaire haute-protection et du déodorant.

certificat médical

certificat médical © Vincent Bonnin

Pour les documents papier, je ne vais jamais en match sans mon attestation de licence et mon certificat médical. Le plus indispensable étant la copie du certificat médical de non contre-indication à la pratique du tennis, y compris en compétition. On peut très bien vous refuser l’accès à une compétition si vous ne présentez pas ce sésame. En effet, en raison de la multiplication des procédures judiciaires, les responsables des compétitions ne plaisantent plus avec ça. En cas d’accident, les familles des victimes attaquent les dirigeants de club et les assurances ne couvrent plus les dommages.
N’oubliez pas le carnet de chèques pour régler l’inscription du tournoi.

J’ajoute à tout cela : un carnet, un crayon, un chronomètre (pour les changements de côté) et une pièce de monnaie d’un dollar (en cas de litige sur le tirage au sort). Ces deux derniers objets insolites qui ne me servent jamais, prennent place dans ma trousse depuis des litiges idiots que j’ai eus avec des adversaires à propos du tirage au sort et de la durée du repos au changement de côté.

C’est ainsi que votre sac de tennis est aussi un témoignage de votre histoire en compétition avec des objets nouveau qui prennent place après les histoires de match vécus.

Si vous emportez vous aussi des objets insolites avec vous avant les matchs (gris-gris, Poupées vaudoues ou Potion magique non-interdite par le règlement), je vous invite à m’en faire part, en dessous, dans la rubrique des commentaires.

Cette entrée a été publiée dans Compétition, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à Preparer son sac de tennis avant un match

  1. BECQ dit :

    Bonjour Vincent,
    C’est en effet en préparant correctement son sac, sa journée, son match, sa vie que l’on obtient de bons résultats.
    Je suis de ceux qui pensent qu’une bonne organisation est indispensable pour réussir.
    Merci pour toutes ces prècisions utiles !
    Juste un regret, est de voir ces bambins ou bambines porter des sacs « énormes » sur leurs épaules !!!
    belle journée, SOLEIL à toi et à tous.
    avec toute mon Amitié
    Guy-François

  2. Vincent Bonnin dit :

    Merci Guy-François pour cette très bonne remarque.

    Il faudrait que les fabricants de tennis conçoivent des sac de tennis à roulettes pour éviter des scolioses à nos très jeunes champions !

  3. métais rolande laurette dit :

    pourquoi une pièce de 1 dollar?
    bon article qui montre que plus on est organisé, et plus on a de chances d’avoir l’esprit libéré pour le tournoi…
    Avez-vous conseillé d’arriver un peu en avance et non sur les chapeaux de roue, ce qui peut faire perdre les pédales dès le début du match?

    • Vincent Bonnin dit :

      La pièce de monnaie fait partie des accessoires complètement optionnels.
      Cette pièce de 1 dollar, qui après vérification est une pièce de 50 pesetas (avec à la place de l’aigle, le profil du bon Juan-Carlos) a été préférée à la pièce d’un euro car plus grosse et plus jolie.
      La pièce de un euro vous sera plus utile à la buvette du club-house, qu’ à un éventuel tirage au sort qui se fait presque systématiquement à l’aide du signe situé sur le bouchon du manche de la raquette.
      Quant-à l’arrivée en avance sur le lieu du match, il vaut mieux parfois arriver à l’heure et prêt à en découdre que d’arriver bien en avance et trainasser au club-house en y laissant toute sa concentration.
      mais ce sera l’objet d’un prochain article.

  4. Sylviane dit :

    Bonjour Vincent,

    Bien que ne jouant pas au tennis comme tu sais je lis toujours avec plaisir tes articles et en effet l’organisation c’est tout.

    Mes enfants se moquent toujours de moi car je prévois toujours à l’avance (2 ou 3 jours) ma valise quand je voyage mais je peux t’assurer qu’une fois la valise faite j’ai l’esprit libéré totalement alors que sinon, inconsciemment, je sais que je ne serais pas tranquille autrement. Cela fait partie d’un rituel qui j’en suis certaine te libère l’esprit aussi

    A bientôt

    • Vincent Bonnin dit :

      Merci Sylviane pour ton commentaire plein de sagesse.

      En fait c’est l’expérience qui doit dicter notre conduite. Si j’étais capable de faire en un éclair mon sac parfaitement sans une hésitation, alors peut-être je procèderai autrement.
      J’ai trop perdu de temps dans le passé à compter et recompter mes affaires dans la précipitation (et le stress), à me demander sur le trajet si je n’avais rien oublié pour m’ apercevoir sur place que j’avais oublié ma serviette éponge (par exemple).
      Bien rangé dans son sac (ou sa valise), c’est être bien rangé dans sa tête et pouvoir se concentrer sur La chose à faire dans l’instant présent.

  5. Bonjour,

    Je découvre ton blog et il est fort intéressant.

    Tes articles sont très complets et doivent être très utile à tous les joueurs de tennis.

    J’aime particulièrement cet article sur la préparation du sac de tennis car c’est quelque chose que l’on ne trouve nulle part ailleurs.

    Je pars cet été en tournée de tournois avec un groupe de jeunes et je leur conseillerai de lire ton article pour être sûr qu’ils n’oublieront rien (même les gris-gris!).

    Bonne continuation.

  6. Vincent Bonnin dit :

    Bienvenue Alex sur Blog Tennis Concept,

    Cela me fait particulièrement plaisir que tu aies apprécié mon article sur le sac de tennis.
    Cette article, m’a valu quelques moqueries de la part de certain de mes proches. Pourtant il est loin d’être évident d’évoluer vers plus de « professionnalisme ». Les mêmes qui ce sont moqué (gentiment) de mon article sont souvent les mêmes qui perdent régulièrement des matchs sur des détails idiots.
    Je suis donc très fier que mon article puisse servir à tes jeunes élèves. Il leur sera plus utile qu’ils ne le pensent sûrement.

  7. bibi dit :

    moi je prend tout le temps une pomade qui s’appelle ostéoroma je c’est pas ci c’est interdit c’est pour les douleurs au muscle (ca pue mais c’est efficace)

  8. CROUZET benjamin dit :

    Bonjour Vincent,
    Bravo pour ce site, et plus particulièrement cet article, il m’a beaucoup servi. Moi j’ai toujours dans mon sac un porte bonheur (une balle de golf offerte par mon papa).
    Merci
    Benjamin

  9. Bruno dit :

    J’avais aussi pendant un certain temps un mètre ruban pour pouvoir mesurer la hauteur du filet parce que ce n’est pas toujours bien réglé même lors de tournois…

    • Vincent Bonnin dit :

      Merci Bruno, je n’avais pas pensé à ça.

      Le problème est que généralement les filets qui ne sont pas à la bonne hauteur sont souvent difficilement réglables (manivelle cassée, attache du milieu du filet disparue…).

  10. Nicolas dit :

    Merci, amateur débutant (tout juste 2 ans de pratique), je trouve votre article très intéressant. Je n’avais pas pensé à la crème solaire!

    N’écoutez pas ceux qui se moquent de votre article, pour les débutant il est très utile!

    • Vincent Bonnin dit :

      Merci Nicolas pour ton commentaire,

      Pour la crème solaire ma technique est de l’appliquer bien avant le match (bien laver et sécher ses mains avant le match pour garder un bon maintien de la raquette sur le manche) et avec parcimonie (la crème peut couler avec la transpiration et occasionner un grip glissant toujours).

      J’utilise pour ça de l’écran total (haute protection) en fine couche.

      Vu que je me met un bandeau sur le front, je n’applique la crème qu’en dessous des yeux (pour éviter un aveuglement du à la transpiration).

      Tout ça limite fortement les coups de soleils.

      Bons match cet été.

      Vincent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *