La boutique du tennis

Comment améliorer l’efficacité de vos coups de tennis avec une bonne rotation du bassin? (vidéo)

Cet article va vous montrer l’importance des mouvements de bassin dans la puissance et le contrôle des coups au tennis. C’est indispensable pour avoir de bonnes sensations lors de vos frappes de balle.
J’ai eu l’idée d’écrire cet article et de tourner cette vidéo à la suite du courrier d’un de mes lecteurs, Gael, qui souhaitait retrouver des sensations perdues.

Bonjour, je joue au tennis depuis l’âge de 6 ans et j’ai 30 ans aujourd’hui. Il y a deux ans, j’ai voulu faire des changements technique (améliorer la rotation du bassin pour gagner en contrôle puissance), ça a marché 1 a 2 mois puis ensuite j’ai eu l’effet inverse, plus aucune sensation, sensation de jouer que avec le haut du corps, que me conseillerez-vous pour retrouver des sensations merci beaucoup.

Merci Gael pour cette excellente question,

Compétition et travail technique sont incompatibles

si on reprend la compétition trop tôt on s'enerve ©Groundhoping Merseburg

Si on reprend la compétition trop tôt, on risque de s’énerver ©Groundhoping Merseburg

Il peut arriver au tennis que l’on perde des sensations, après avoir opéré des changements techniques pourtant judicieux. La plupart du temps, c’est un retour en arrière à ses anciennes « mauvaises habitudes » suite à la pratique prématurée de la compétition. La situation de stress du match officiel (tension musculaire et cérébrale) encourage notre cerveau à reproduire le geste qu’il connait le mieux. Si la nouvelle gestuelle n’est pas parfaitement acquise par notre inconscient, si elle n’est pas devenu une seconde nature : ne faites pas de compétition (ou éviter le plus possible). Je vous écris ça en connaissance de cause, cela m’est arrivé très récemment.

Action du bassin lors des coups de tennis, d’abord une question de puissance

Il y a rotation de bassin lors de la réalisation de chaque coup du tennis, on va voir plus particulièrement ça en coup droit, revers et service.

Le coup droit de tennis est un lancer

Mon avant dernier professeur, à l’heure où je vous écris, était un ancien décathlonien de haut niveau. Je tiens de lui cette évidence.
Observez un lanceur de poids ou mieux de disque, imaginez-vous le lanceur ne pas utiliser ni son bassin, ni ses jambes (plier ses genoux) ? Ne pas tourner sur lui-même ?
La rotation du bassin est donc bien un facteur de puissance dans la qualité du coup.

L’action du bassin favorise le bon contrôle du coup

lancer de disque ©chuchin1983

lancer de disque ©chuchin1983

Bien sur la rotation du bassin est moins accentuée sur un coup droit de tennis que sur un lancer de disque. Il y a cependant toujours une rotation (plus ou moins accentuée, et elle peut être très légère) puisque le coup droit (pour schématiser grossièrement) se démarre de profil pour se terminer de face (coup droit joué en appuis en ligne).
Vous connaissez tous surement le conseil technique « ne prépare pas de face, met toi de profil ». Les débutants ont presque tous la caractéristique de jouer leur coups de face.
J’ajouterai personnellement à ce très bon conseil un « ne reste pas de profil quand tu frappes ». Rester de profil, c’est bloquer le mouvement naturel du bras, du corps et ce moment tout particulier de l’accompagnement où on guide la balle vers sa cible.
La rotation du bassin, favorise donc le contrôle du coup et l’équilibre du corps
Remarque : faites bien attention à la position de vos pieds qui ne doivent pas être en barrage.
Au service, si on observe la position des pieds au départ et à l’arrivé on s’aperçoit qu’il a eu rotation du bassin (lancer de javelot).

La torsion de la colonne vertébrale

lancer de javelot ©durrah03

lancer de javelot ©durrah03

Biomécaniquement parlant, la rotation des épaules ne va pas forcément de pair avec la rotation du bassin. Notre corps nous offre un degré de liberté pour continuer à faire tourner nos épaules quand notre bassin est bloqué. Ce mouvement (naturel) n’est absolument pas dangereux pour peu qui soit contrôlé, qu’il ait été correctement échauffé et que vous n’ayez pas de faiblesses excessives au niveau des muscles de la ceinture abdominale.
Dans le cas du revers, on démarre de profil (appuis en ligne), on tourne le bassin, on tord la colonne pour prendre de l’élan avec les épaules (remarque, on vise par-dessus son épaule et donc on tord aussi ses cervicales dans l’autre sens).
Pour l’analogie entre le revers et un lancer, c’est moins évident. Pour le revers à une main, pensez à un lancer de frisbee. Pour le revers à deux mains pensez à un coup de hache d’un bucheron ou au tir d’un joueur de hockey.
Dans le cas du coup-droit en appuis ouvert (ou semi-ouvert), on démarre de face (ou ¾ face), on tourne le bassin, les épaules (vissage) et on revient de face (dévissage) pour frapper la balle (en ayant pris soin de pousser avec la jambe arrière).
Une des raisons pour lesquelles le coup droit en appuis ouvert est presque aussi puissant que le coup droit en appuis en ligne (malgré des transferts moins porté vers l’avant) est qu’il fait intervenir les muscles transverses qui sont parmi les plus puissants du corps humain.

La mauvaise sensation

Pour en revenir au courrier de Gael qui avait la sensation de ne jouer qu’avec le bras, c’est une mauvaise sensation à mon sens. Je pense qu’il est bien d’avoir la sensation de jouer avec le corps tout entier, plus particulièrement en ayant conscience des mouvements des jambes et du bassin.

Je vous invite à vous exprimer dans les commentaires, que ce soit pour poser des questions ou bien pour apporter des précisions.

Cette entrée a été publiée dans technique, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Comment améliorer l’efficacité de vos coups de tennis avec une bonne rotation du bassin? (vidéo)

  1. le jean dit :

    la clé pour bien cerner le problème est celle de la mise à distance . La rotation du bassin (de profil à face avant), enclenchant celle des épaules, est impossible si la distance corps-trajectoire est trop réduite. la rotation du bassin dans un tel cas entrainera quand même peut être un face avant des épaules mais au prix d’un recul de l’épaule gauche escamotant toute possibilité de passage sur l’appui avant et d’accompagnement.Pour qu’il effectue efficacement ces rotations(bassin-épaules) il faut aussi demander au joueur de fixer l’épaule gauche (pour un droitier en coup droit)

    • Vincent Bonnin dit :

      Merci M. Le Jean pour cette précision très utile à l’utilisation du bassin au niveau du coup-droit (excellent conseil).
      Je suis d’autant plus d’accord avec toi que la mauvaise distance par rapport à la balle (trop près) et le recul de l’épaule gauche constituait un des défauts personnel de mon coup droit.
      (problème n°4)
      http://blog-tennis-concept.com/4-conseils-coup-droit-tennis/

      Mon truc préféré pour trouver la bonne distance : pointer du doigt la balle avec le bras gauche (je suis droitier). Le bras gauche formant alors un angle de 45° avec la direction visée (Mais là je pense qu’il faudra une vidéo explicative pour que ce soit plus clair).

      http://blog-tennis-concept.com/placement-coup-droit-tennis/

      Vincent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *