La boutique du tennis

A quoi penser entre les points au tennis? Découvrez les techniques du haut niveau.

©mirsasha

Une des particularités du tennis est que c’est un sport dont le jeu effectif en compétition est continuellement coupé par des interruptions. Entre deux points, le serveur et le relanceur prennent le temps de ramasser les balles et de se placer. Ce qui laisse largement le temps à chacun de penser. Mais à quoi donc utiliser ce temps de cerveau disponible pour être le plus efficace possible sur le court ? Julien Musy, spécialiste en préparation mentale, nous l’explique dans cet article dans lequel il évoquera différentes technique pour garder ou retrouver sa lucidité comme celle de la cohérence cardiaque ou encore celle extrêmement puissante du mental blanc

©Julien Musy

Julien Musy accompagne les joueurs et joueuses de tennis (de niveau amateur à niveau professionnel) dans la libération de leur véritable potentiel tennistique. Il se forme, dans ce but, depuis quatre ans aux techniques de la PNL, des neurosciences motivationnelles, de la méthode TARGET, du jeu intérieur… En réunissant le meilleur de ces différentes écoles, Julien a créé la méthode Mental d’Acier qui permet aux joueurs et joueuses dont il s’occupe d’avoir les moyens de faire la différence en compétition.
Julien Musy a joué au tennis de 5 ans à 19ans en atteignant plusieurs fois le haut niveau dans sa catégorie d’âge (Champion de France de double à 14 ans, sélectionné en équipe de France 16 ans, champion de France universitaire à 19 ans…).

Vincent m’a demandé de répondre à la question « A quoi penser entre les points ».

Cette question prend tout son sens lorsqu’on discute ou lorsque l’on est soi-même joueur de tennis. Effectivement, tout joueur ayant déjà joué en compétition a fait connaissance avec notre « monkeymind ».

Le monkeymind, c’est notre esprit qui tourne à plein régime et qu’on ne contrôle pas forcément. Il se ballade alors entre :

  • Le passé d’il y a plusieurs jours, mois, années : Et si le match se finissait comme la dernière fois où j’ai perdu avec des balles de match…
  • Le passé d’il y a quelques secondes, minutes : Si seulement j’avais pu réussir cette volée sur le point précédent…
  • Le futur dans quelques secondes, minutes : Et si je perds le point suivant…
  • Le futur lointain dans quelques heures, jours, mois : Si je ne gagne pas ce match, je risque d’avoir du mal à monter 15/1 à la fin de l’année.

Avez-vous remarqué que lorsque vous êtes au top de votre forme, ces pensées sont beaucoup moins présentes (voir inexistantes pour certains) ?

L’art de l’oubli de soi

Timothy Gallway, un des plus grands entraineurs de tennis de l’histoire, nous explique que

Dès que nous réfléchissons, délibérons, conceptualisations, l’inconscience originelle se perd et une pensée s’interpose. L’homme est bien un roseau pensant mais ses plus grandes œuvres se font quand il ne pense ni ne calcule

Il nous faut revenir « comme des enfants » par de longues années d’entrainement à l’art de l’oubli de soi.

Mais comment faire pour récupérer cette fraicheur mentale et physique (cette disponibilité) qui est obligatoire pour être lucide et pour rejouer le coup suivant à 100%?

Retrouver sa lucidité

En neurosciences, toutes les activités cérébrales sont des pensées. Qu’on soit en phase de sommeil, dans le coma ou éveillé, le cerveau est en activité, donc produit des pensées. Il peut moduler son activité, mais ne s’arrête jamais. En fait, le seul moment où on ne pense pas, c’est quand on est mort

explique Bernard Mazoyer, spécialiste de neuro-imagerie cognitive à l’université de Caen.

Je suis, donc je pense, en somme !

Porter son attention sur le présent

Cibulkova, ici et maintenant ©Carine 06

La première à chose faire, c’est de revenir sur le présent. Vous me direz que c’est basique comme conseil. Et d’ailleurs, on a déjà du vous dire que pour bien jouer au tennis, vous deviez être pleinement présent. Effectivement, penser au passé va engendrer frustration, colère, regret, déception… Alors que penser au futur engendre anxiété, tension et stress… Mais comment faire concrètement pour être pleinement présent entre les points ?

Pour être pleinement présent à ce qui se passe maintenant, il peut être utile de faire appel à nos 5 sens. Et pour cela, il suffit de se poser des questions en rapport avec ces 5 sens car le cerveau ne peut pas ignorer une question. D’ailleurs, si je vous demande « QUE RESSENTEZ-VOUS SOUS LE PIED GAUCHE MAINTENANT ? ». Vous avez été cherché l’information, n’est-ce pas ?

Ainsi si vous avez tendance à repenser aux points qui viennent de se dérouler, revenez au présent en vous demandant :

« Qu’est-ce que je vois maintenant ? Quelles sont les couleurs autour de moi ? Les formes ? Comment sont les poils de la balle ? Comment est placé le cordage de ma raquette ?
Qu’est-ce que j’entends ? Quels sont les bruits autour de moi ?
Qu’est-ce que je ressens dans le corps ? Dans le cou ? Dans les épaules ? Dans les bras ? Etc… »

Car en vous posant ces questions, vous revenez automatiquement dans le présent. Cette pratique est issue de la mindfullness (en français, pleine conscience). Et le simple fait d’observer ce qui passe en vous et autour de vous permet de vous tenir présent et de ne plus penser au passé ou au futur. Cela demande un peu d’entrainement pour maitriser de plus en plus cette technique mais elle s’avère très efficace.

C’est d’ailleurs une technique que Novak Djokovic utilise et dont il parle dans son livre « Service Gagnant ».

Le parfait exemple de la respiration

©John Togasaki

Se concentrer sur sa respiration peut-être un merveilleux point d’ancrage pour revenir au présent et rester concentré. Effectivement, en portant votre attention sur votre respiration, vous pouvez alors vous concentrer sur ce qui se passe ici et maintenant en oubliant le point d’avant ou le point d’après.

De plus, se concentrer sur la respiration permet de réduire l’activité mentale qui nous ramène constamment à nos difficultés et à nos problèmes. Quand on prend le temps de s’arrêter, de respirer, qu’on s’entraîne à se concentrer sur notre souffle, on voit rapidement notre rythme respiratoire ralentir, notre tension artérielle diminuer et notre niveau de stress s’abaisser.

Notre corps est fait pour fonctionner de manière cohérente et optimale et ainsi le simple fait de porter notre attention sur le souffle permet de rééquilibrer l’activité du système nerveux sympathique (responsable du stress) et du système nerveux parasympathique (responsable de la relaxation).

L’effet apaisant de la respiration sur le corps et l’esprit est d’ailleurs reconnu depuis des millénaires dans le monde oriental par les adeptes de la méditation et du yoga. «Une bonne respiration compte cinq qualités, note Nicole Bordeleau. Elle est profonde, fluide, égale (entre l’inspiration et l’expiration), silencieuse et ininterrompue. Un bébé naissant respire merveilleusement bien, et c’est souvent en observant un poupon au repos qu’on peut réapprendre à bien respirer.»

L’intelligence du cœur comme outil de performance au tennis

Porter son attention sur le cœur, c’est étrange comme technique ? Surtout dans le sport ?

Jouer avec son coeur © Marcus Peaston

C’est ce que je me disais avant de découvrir ce que je suis sur le point de vous livrer.Effectivement, la technique dont je vais vous parler s’appelle la cohérence cardiaque.

Si ce nom vous effraie, sachez que les pilotes de chasse de l’armée de l’air l’ont intégré dans leur protocole d’entraînement et que de nombreux professionnels du sport comme Tiger Woods, Roger Federer, Novak Djokovic, Michael Jordan et Florent Manaudou ont déjà adopté cette méthode qui permet de canaliser le stress et améliorer les performances. Et c’est scientifiquement prouvé !

Apparue aux Etats-Unis il y a une vingtaine d’année, la cohérence cardiaque aurait de nombreux bénéfices sur la santé et sur la performance. C’est une méthode qui permet d’apprendre à contrôler sa respiration afin de réguler votre stress et votre anxiété.

Issue de recherches médicales en neurosciences et en neuroradiologie, la cohérence cardiaque associe systèmes nerveux, cardio-vasculaire, hormonaux et immunitaires pour les faire travailler ensemble, en harmonie. C’est aussi pour cela qu’elle s’avère être bénéfique pour les sportifs.

L’un des plus grand pouvoir de la cohérence cardiaque est de canaliser et diminuer le stress. Les tensions et l’anxiété sont présentes chez beaucoup de joueurs et joueuses de tennis. Hors si le stress n’est pas contrôlé, il va nuire à la performance, au niveau d’énergie et à la lucidité.

Et enfin, la cohérence cardiaque permet aux sportifs une meilleure récupération après l’effort ce qui n’est pas négligeable. Grâce à elle, vous ne deviendrez pas uniquement plus performant lors de vos entraînements et de vos matchs. Mais vous pourrez également mieux gérer la fatigue accumulée durant la journée et le match.

Je ne vais pas vous expliquer toutes les techniques de cohérence cardiaque dans cet article car cela ferait l’objet d’un livre entier. Cependant, je vais vous donner une technique de cohérence cardiaque rapide, efficace et extrêmement simple à utiliser entre les points et au changement de côté.

Cela se décompose en 3 étapes et vous n’avez qu’à les suivre en même temps que vous lisez cet article.

Etape 1 : Inspirez profondément par le nez pendant 5 secondes, en gonflant votre ventre et en imaginant que l’air rentre par votre cœur.

Etape 2 : Expirez profondément par la bouche pendant 5 secondes, en rentrant votre ventre et en imaginant que l’air ressort par votre cœur.

Etape 3 : Tout en continuant à inspirer et à expirer par le cœur, repensez à un moment de bonheur que vous avez vécu. Et ressentez les sensations avec votre cœur.

Cette technique peut être utilisée avant, pendant et après vos compétitions ou vos entraînements. Et plus vous allez vous entraîner, plus vous aurez la capacité à basculer facilement et rapidement en cohérence cardiaque.

La technique du mental blanc

Cette technique a été découverte par hasard dans des laboratoires aux Etats-Unis. Je vous épargnerai l’histoire de sa découverte qui est pourtant amusante.

La technique du mental blanc consiste à se poser une seule question qui a le pouvoir de chasser toutes les pensées parasites et de calmer le mental instantanément. Les tests sous IRM et IRM- font montrer que se poser cette question permettait en quelques secondes d’accéder à la même activité cérébrale qu’un méditant expérimenté. Et donc d’accéder à un fonctionnement optimal du cerveau et du corps. Ce qui est extrêmement intéressant pour les joueurs (joueuses) de tennis.

Je cesse de vous faire saliver et je vous livre cette fameuse question magique :
« Quelle est l’origine de ma prochaine pensée ? »

Essayez d’ailleurs de vous poser cette question et voyez les effets.
Ne remarquez-vous une baisse de votre activité mentale ? Normalement si, sauf si vous continuez bien sûr à lire cet article. Mais si vous vous posez cette question entre deux points, cela va vous permettre instantanément de calmer le flot de pensée et donc de revenir dans un état optimal de performance.

Clijters rencentrée ©Phillip Long

A vous de tester

Bien sûr, toutes ces techniques sont extrêmement puissantes et ce qui est sûr, c’est qu’elles marchent. Je les utilise d’ailleurs avec des joueurs (joueuses) classés en 1ère série. Néanmoins, ce qui est important n’est pas de connaître ces techniques mais de les utiliser.

Ce qui est important n’est pas ce que tu sais, mais ce que tu fais de ce que tu sais

David Le François

Ainsi, choisissez dès maintenant sur laquelle de ces techniques vous allez choisir de vous concentrer dans les semaines qui viennent. Et vous verrez alors que si vous faîtes cela avec rigueur, vous allez progressez de manière exceptionnelle dans votre tennis.

Merci à Vincent de m’avoir laissé l’opportunité d’écrire cet article ! J’espère qu’il vous sera utile 🙂

Avec passion

Julien

Si vous avez des questions pour Julien, je vous encourage à me les poser dans la rubrique commentaire ci-dessous.

Le site/blog de Julien : mental d’acier

Cette entrée a été publiée dans articles invités, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à A quoi penser entre les points au tennis? Découvrez les techniques du haut niveau.

  1. max021231 dit :

    Je pense que c’est de ce qui se passe dans la tête que découle notre perf sur le terrain.
    Et pourtant à un niveau amateur on s’obsède sur le physique , la technique, les matchs mais jamais sur le « psycho »….peut être parce que c’est plus abstrait et difficile à contrôler…

    • julien musy dit :

      C’est plus abstrait…
      Tout simplement parce que personne ne nous donne des informations concrètes pour gérer cela.
      Alors que les conseils sur la technique, physique … circulent en abondance.
      Et justement, je pense que c’est quelque chose qui s’apprend et avoir un bon mental est avant tout un apprentissage 🙂

  2. Pascal dit :

    Salut,
    Je suis quelqu’un qui se laisse facilement dominer par ses émotions sur un court de tennis et je suis persuadé que ces conseils me seront très utiles. Merci beaucoup pour ce partage.
    Au revoir

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Pascal,

      Je suis content que cet article de Julien t’ai donné quelques pistes pour mieux contrôler tes émotions, une des problématiques n°1 des joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *