La boutique du tennis

Pourquoi les Kettlebells peuvent améliorer votre tennis par Daniel Van Craenenbroeck

Lorant Dankahazi

© Lorant Dankahazi

Ce deuxième article de Daniel Van Croenenbroek, nous livre quelques secrets des bénéfices de l’entraînement avec Kettlebell. L’effet d’impact direct vous fera gagner un temps précieux dans votre préparation. Les mouvements effectués sur plusieurs plans spatiaux simultanés sollicitent, comme pour les frappes de tennis, l’ensemble des chaînes musculaires du corps. Sans oublier les effets de sur-tension, les enchaînements de mode de contractions différents où l’amélioration naturelle du gainage et de la posture générale du corps.

C’est avec grand plaisir que j’accueille Dan une nouvelle fois sur Blog tennis Concept. Son propos n’est pas ici d’expliquer les mouvements de la Kettlebell (ce qu’il fera dans des articles ultérieurs), mais d’expliquer pourquoi l’usage de cet accessoire est si pertinent selon lui pour aider les joueurs et joueuses de tennis à parfaire leur physique. Il est bien évident que si vous souhaitiez démarrer votre entraînement sans tarder, je ne saurais que trop vous conseiller de consulter un préparateur physique qualifié pour vous corriger. Le livre que Dan a co-écrit avec le célèbre champion de kick-boxing Jérôme Le Banner pourra vous être dans ce sens d’une grande utilité (je l’ai acheté et trouvé très explicite).

Spécialiste de la préparation physique et du renforcement musculaire, Dan a fondé le site Totalement-fit dans lequel il conseille les sportifs amateurs qui souhaitent parfaire leur condition physique.

Bonjour,

il est rare qu’une méthode de conditionnement physique puisse avoir un impact direct sur certaines spécificités d’une discipline sportive.

Mais qu’entend-on par «impact direct»?

L’impact direct est un effet différent de ceux obtenus d’habitude comme le développement du cardio ou le renforcement musculaire général. Il permet de retirer des bénéfices spécifiques aux mouvements d’une discipline (ici le tennis),…en plus d’un développement physique musculaire et cardio.

Pourquoi les Kettlebells auraient-elles un impact différent en termes de résultats par rapport aux autres méthodes?
Est-ce que cela reviendrait à dire que les autres méthodes ne sont pas efficaces, plus (dans le sens pas) efficaces et donc à ranger dans un coin pour ne se consacrer qu’à des entraînement avec ces fameuses boules d’acier?

Non, bien entendu!

Les méthodes anciennes et modernes (qui sont souvent des anciennes adaptées aux nouveaux moyens de calcul et à la nouvelle technologie), ont souvent fait leur preuve et ont toutes leurs raisons d’être.

Le problème ne vient que rarement de la méthode en elle-même. Le problème vient plutôt (souvent) du choix de la méthode!

C’est le choix qui déterminera la valeur de celle-ci pour votre discipline, selon votre niveau physique et selon vos objectifs.

Et en terme de choix, la Kettlebell permet un rendement multiple et aide à combler des lacunes physiques, que vous soyez tennisman amateur ou tennisman de haut niveau.

En ce qui concerne la première question qui était de savoir pourquoi les Kettlebells permettent d’avoir des résultats différents; voici quelques raisons qui vont (je l’espère) vous permettre de comprendre ce qui fait la force de cet outil.

Voici 5 raisons (parmis les 20 existantes…oui, vous avez bien lu…20 raisons ) qui justifient un usage régulier d’une Kettlebell pour des résultats garantis.

Une différence au niveau des différents plans: Le travail sur différents plans en même temps.

Le travail avec une Kettlebell permet d’avoir des sollicitations différentes en terme de conduite de mouvement ou de contre mouvement (stabilisation).

Cela permet un déplacement sur plusieurs plans différents (et même différents axes et différentes orientation dans l’espace que l’on abordera pas ici).

Cette spécificité s’intègre excessivement bien avec les déplacement dans l’espace que crée un joueur de tennis.

Sans rentrer ici dans les détails, il faut savoir qu’il existe 3 plans.

Le plan sagittal (il implique des mouvements du corps s’inclinant vers l’avant et s’étendant vers l’arrière; Le plan frontal (il implique plutôt des inclinaisons du haut du corps sur le ou les côtés) et Le plan transversal (il implique de faire faire au haut du corps des mouvements de pivot ou de rotation.

plans traversés par une kettlebell

Là où toute la valeur du travail avec Kettlebell prend son essence; c’est qu’un certain nombre de mouvements demandent un travail corporel multi-plans...c’est à dire dans les 3 plans dans la même séquence d’un mouvement!

En d’autres mots, les techniques permettent de solliciter les 3 principales grandes chaînes musculaires (parfois en même temps) qui sont la chaîne antérieure (devant) , la chaîne postérieur (derrière) et la chaîne latérale (sur le côté).

Les mouvements qu’effectuent un tennisman sont systématiquement requis dans des plans différents et en même temps.

Une différence au niveau de la forme de la Kettlebell en elle même: l’effet de «sur-tension»

effet de surtention de la kettlebellL’effet de «sur-tension» est le résultat, lors d’une prise en main correcte d’une Kettlebell (pouce crocheté et main dans l’alignement de l’avant bras), d’un travail systématique des muscles de l’avant-bras, du grip et des muscles concernés par le mouvement effectué.
Cet effet permet d’augmenter la résistance quelle que soit l’amplitude de votre mouvement.

En tennis, la faculté à pouvoir verrouiller son poignet lors de certaines phases du mouvement rendent ce dernier mieux contrôlé et permet aussi une meilleure résistance (et endurance) lors de matchs difficiles.

Une différence au niveau des techniques Kettlebell: les angles

kettlebell travail en angleLes différentes techniques et les différentes prises en main d’une Kettlebell permettent de solliciter les muscles dans des angles différents et avec des modes et des enchaînements de modes de contractions (isométrique, excentrique, concentrique, stato-dynamique) très différentes à chaque fois.
En tennis, la faculté de pouvoir exécuter un mouvement dans une position forte et dans une position moins forte est nécessaire pour pouvoir revendiquer un certain niveau.
Il est en effet très rare que la balle arrive comme à l’échauffement, dans votre raquette, sans que vous n’ayez aucun effort à faire et que vous vous trouviez dans une position idéale.

Une différence au niveau des spécificités de l’entraînement avec Kettlebell: le gainage.

Les techniques Kettlebell permettent (obligent?) à travailler au sein même de la technique (et non en supplément après votre séance) le gainage.

Le gainage, pour faire simple, consiste, de manière générale, à renforcer le maintien du corps humain en augmentant sa rigidité via les différentes chaînes musculaires.

gainage kettlebellCes différentes chaînes musculaires ont un point commun: le centre de notre corps.
La façon de travailler le renforcement de ce centre (zone abdominale, bassin et -moins connu – colonne vertébrale et même la ceinture scapulaire (haut du torse) peut avoir une double utilité.
Préserver sa santé en conservant une bonne tonicité qui empêchera tout déséquilibre musculaire ou postural.
Améliorer une performance physique en permettant de faire passer une plus grande énergie dans la totalité du corps.
Une meilleure tonicité dans cette partie permettra de faire le lien entre les différents membres et les différents niveaux de votre corps.

En tennis (comme dans la plupart des disciplines sportives), l’équilibre de la technique et l’équilibre postural sont fondamentaux. Un bon gainage permet d’être plus précis dans l’exécution d’un mouvement en accroissant l’équilibre et la stabilité du corps.

Une différence au niveau physique (physiologique): l’unilatéralité des mouvements et les muscles posturaux

La base des exercices avec Kettlebell se fait , en premier lieu, de façon unilatérale.

Unilatéralité en kettlebellLes positions qui découlent de ces mouvements permettent un travail complet et profond des muscles posturaux (dorsaux,abdominaux,fessiers et muscles des hanches).

Ce travail (de base) est important afin d’éviter un affaiblissement de ces muscles (qui augmenterait les risques de blessures et les problèmes de dos).

Il existe, bien entendu, des exercices servant à renforcer ces muscles (hors mouvements Kettlebell); mais là encore, ces boules d’acier permettent ce travail sans devoir recourir à, encore et encore, d’autres exercices qui rallongeraient inutilement une séance d’entraînement.

Un tennisman a besoin de la totalité de son corps et de ses chaînes musculaires en bon état afin d’en obtenir le meilleur rendement. Cette spécificité répond à cette demande.

Pour terminer

Vous aurez compris qu’il n’y a aucun doute quand à l’intérêt de se préparer (aussi) avec une Kettlebell.
J’ai choisi volontairement des spécificités générales afin de vous faire comprendre les multiples axes différents sous lesquels les Kettlebell pouvaient être intéressantes pour le tennis.
Je suis un grand convaincu que «trop d’infos tue l’info» et énumérer les multiples avantages de ces boules d’acier n’apporterait rien de plus dans un premier temps.

Vous avez déjà ici plus d’informations que bon nombres d’instructeurs kettlebell ne pourraient vous donner.

Si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas à me les poser. Mon principe est simple: si je connais la réponse, je vous la donne. Si elle dépasse mes compétences, je me renseigne ou vous dirige vers une personne qui peut y répondre (souvent des kinés avec qui je travaille).

Que la force des Kettlebells soit avec vous!

Dan

 Le site de Dan Totalement-Fit

Un lien  pour acheter le livre de Dan et de Jérôme Le Banner (ne vous fiez pas au côté warrior de la photo de couverture de Jérôme qui m’a un peu effrayé au début, c’est un ouvrage tout public, très clair, que je vous recommande vivement).

Cette entrée a été publiée dans articles invités, préparation physique, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Pourquoi les Kettlebells peuvent améliorer votre tennis par Daniel Van Craenenbroeck

  1. Haeyaert Grégory dit :

    Bonjour Vincent,

    Donc pour en savoir plus, notamment comment organiser une séance, les répétitions et séries, la planification, il faut acheter le livre ?

    • Vincent Bonnin dit :

      Bonjour Gregory,

      Il n’y a rien d’obligatoire à acheter le livre. Si j’ai posté ce lien commercial (je vous encourage à ce propos, si toutefois vous êtes intéressé, à l’acheter dans une vrai librairie pour faire marcher le commerce de proximité), c’est parce que je l’ai acheté personnellement (avec mes propres deniers) en librairie et que je l’ai trouvé bien fait.

      C’est juste un conseil de lecture a destination de ceux qui voudraient démarrer vite, et non le résultat d’un quelconque accord commercial entre Dan et moi (Dan ne m’a absolument rien demandé). Si vous souhaitez essayer les kettlebells, j’aime autant que vous consultiez un spécialiste ou que vous jetiez un coup d’oeil au livre de Dan. Ce n’est rien d’autre que cela.

  2. Haeyaert Grégory dit :

    Bonjour Vincent,

    Je n’ai pourtant pas évoqué d’accord dans ma question ? cela ne me regarde pas et faire de la pub ne fait pas de mal.
    Je posait une question de lecteur du blog, que je suis. Je vous conseil plutôt les ouvrages de Christophe Carrio sur le domaine de la préparation physique alors, plus complète (musculation athlétique, prévention des blessures, Kettles aussi pour ceux qui veulent s’y mettre, bref, série très complète sur le même site). Un vrai pro !
    Désolé pour la pub…

  3. Haeyaert Grégory dit :

    Pas de soucis, d’ailleurs « musculation athlétique » permet de se construire un programme adapté, avec une progression, les différents modes de contractions musculaires, l’aspect cardio, le gainage, le tout au poids de corps majoritairement. Prix sympa et pas besoin de matériel spécifique, je le conseil à tous pour le renforcement ! Ensuite il y la pliometrie, etc…pour se construire un physique au top !
    Bonnes fêtes à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *