La boutique du tennis

Comment jouer au tennis en équipe, quand il n’y a pas de place pour toi (vidéo)

Cet article te permettra de saisir l’intérêt de jouer en équipe en club, de savoir si tu réunis les conditions pour intégrer une équipe et surtout de mettre toutes les chances de ton côté pour te faire sélectionner et perdurer dans l’équipe.

Pas de place pour toi en équipe ? C’est peut-être ce que tu as entendu quand tu as pris cette année ta licence dans un nouveau club.
J’ai assez souvent changé de club, j’ai souvent entendu ça et j’ai toujours fini par jouer que ce soit en division départementale ou en division régionale (française).
J’ai été capitaine d’équipe de nombreuses fois, je suis actuellement dirigeant de club (secrétaire).

L’intérêt de jouer en équipe

Le double peut devenir intense en équipe ©cPaKmoi

Le double peut devenir intense en équipe ©cPaKmoi

Je te passe l’amour du maillot, la dévotion envers les autres, la sensation de participer à un effort collectif dans un sport individuel…pour me concentrer sur ce que tu pourras en tirer en tant que joueur.
En équipe, tu as la possibilité de te faire coacher par ton capitaine. Cela peut t’apporter un plus considérable (voir résultats parfois surprenants en coupe Davis/Fed Cup).
Tu as aussi la possibilité de coacher les autres. Ce que je te conseille de faire, d’une part parce que cela te permet d’exercer ton sens de l’observation (ton sens tactique), d’autre part parce que par réciprocité, les autres vont plus spontanément te conseiller.
C’est une occasion intéressante d’avoir un regard extérieur sur son propre jeu (l’autre principale étant le pot d’après match)
En match par équipe, tu es soutenu (normalement) par tes coéquipiers ce qui a pour conséquence de t’aider à dépasser tes limites. On démissionne moins facilement, on s’accroche un peu plus en cas de difficultés.
Jouer pour son club, c’est aussi une des rares occasions de jouer des doubles à enjeu.

Quels sont les conditions à réunir pour jouer en équipe

Jouer en equipe c'est s'arracher sur toutes les balles ©Fabio Lesca

Jouer en équipe c’est s’arracher sur toutes les balles ©Fabio Lesca

Avoir l’esprit d’équipe. Ce qui signifie ne pas chercher à faire passer son intérêt personnel avent celui de l’équipe, accepter les décisions de son capitaine, soutenir ses coéquipiers, avoir un comportement exemplaire…
Si tu n’as pas l’esprit d’équipe tu ne tireras aucun bénéfice (ou très peu) à jouer en interclub (en plus tu pénaliseras les autres). Je te conseille alors de te concentrer sur les tournois individuels. Tu postuleras pour jouer en équipe quand tu seras prêt.
Outre la licence sportive je te conseille de prendre des cours dans le club ou tu veux jouer. C’est un plus indéniable pour bien te faire voir dans ton nouveau club, surtout si tu es appliqué et assidu.
Dispute des tournois individuels en parallèle. Ne compte pas sur les matchs d’équipe pour faire tes points. D’abord par ce que c’est aléatoire (tu peux jouer contre beaucoup trop fort, ou le contraire), ensuite parce que tournois individuels et matchs par équipes se complètent. L’expérience acquise en match par équipe te sert en tournoi individuels. Disputer des tournois individuels te permet d’être mieux armé pour les matchs par équipes et de te faire connaître de ton club/capitaine/directeur sportif.
Prends soin de ta santé et de ton hygiène de vie. La hantise d’un capitaine d’équipe, ce sont les joueurs blessés (ou qui déclarent forfait à la dernière minute). Fait en sorte d’avoir des prestations sportives d’une qualité régulière. Bonne alimentation, sommeil…

La problématique du capitaine d’équipe amateur

Réunir les joueurs, objectif numéro 1 du capitaine ©PassionLeica

Réunir les joueurs est l’objectif numéro 1 du capitaine ©PassionLeica

L’objectif numéro un d’un capitaine d’équipe amateur. D’après toi quel est-il ?
La montée, le maintien, la victoire, le match nul… ?
Pas du tout, l’objectif numéro un d’un capitaine c’est de réunir suffisamment de joueurs pour disputer la rencontre. En effet, si jamais il n’y a pas assez de joueurs pour jouer les simples, la rencontre est perdue et le club doit payer une amende. En plus, cela fausse le championnat et nuit à l’esprit sportif.
Aucun joueur n’est 100% fiable (même si certain n’en sont pas loin) et un capitaine d’équipe appréciera toujours qu’on l’assiste dans sa tâche.

Ma méthode pour jouer à coup sûr

Le Préalable c’est que ça doit être techniquement possible (ton classement doit être en adéquation avec le niveau minimal requis). Il est un petit peu en dessous ? Tente ta chance.
Viens assister au premier match disputé par ton club à domicile. Tu n’es pas obligé d’assister à toute la rencontre. Encourage l’équipe de ton club (je te rappelle que tu as l’esprit d’équipe) et prend un moment pour discuter avec les joueurs (les joueuses) et le capitaine de ton équipe.
Quand ta future équipe se déplace, prends des nouvelles du résultat auprès du capitaine (ou du responsable sportif) le mercredi qui suit le dimanche de la rencontre. C’est là que tu vas lui demander s’il a constitué son équipe pour la rencontre suivante. Propose-lui tes services en précisant bien qu’il peut t’appeler même la veille du match.
Inutile d’appeler ton futur capitaine toute les semaines, de te montrer trop insistant. Les joueurs sont tellement peu nombreux à se présenter spontanément à leur capitaine que tu vas marquer les esprits.
Sur une campagne de championnat par équipe de 4 joueurs pendant 7 rencontres, cela fait pour le capitaine 28 joueurs à sélectionner (ou 21 s’il se sélectionne lui-même). Sur le lot, il y aura forcément des blessures, des empêchements d’ordre professionnel, familial, scolaire. Sans compter l’érosion de la motivation des joueurs au fil des matchs ainsi que l’érosion de la motivation du capitaine d’équipe à courir après ses joueurs. Il est rare de manquer de joueurs la première rencontre et beaucoup plus fréquent d’avoir des absents les dernières rencontres du championnat.
A chaque fois que j’ai joué dans des équipes impossibles, c’était plutôt dans les dernières rencontres.

Si le capitaine de l’équipe t’appelle

Ne fais pas la fine bouche, si l'équipe d'en face te parait trop forte ©O.Cartu

Ne fais pas la fine bouche, si l’équipe d’en face te parait trop forte ©O.Cartu

Je te conseille de faire le maximum pour te libérer pour la rencontre et de ne pas poser de conditions.
Accepte de te déplacer (même si la rencontre se déroule loin)
Accepte de jouer contre moins fort ou plus fort que toi. Tu n’es pas là pour développer ton classement mais pour vivre une expérience qui t’enrichiras par la suite.
Accepte de jouer des doubles même si tu n’es pas spécialiste (peu de joueurs le sont au niveau amateur)
Bref, comporte-toi comme un équipier modèle et je te garantis que l’on fera appel à toi régulièrement.
Toutes ces remarques sont aussi valables pour les parents de joueurs et joueuses. N’hésites jamais, si tu le peux, à faciliter le travail du capitaine.

Racontes moi des anecdotes croustillantes sur les matchs par équipes que tu as disputés dans les commentaires ci-dessous, j’adore ça.

Cette entrée a été publiée dans Compétition, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *